Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v24_0813 - JUSTINIEN Ier Follis

JUSTINIEN Ier Follis
MONNAIES 24 (2005)
Prix de départ : 280.00 €
Estimation : 450.00 €
Prix réalisé : 280.00 €
Nombres d'offres : 1
Offre maximum : 360.00 €
Type : Follis 
Date an 26 
Nom de l'atelier/ville : Theoupolis (Antioche) 
Métal : cuivre 
Diamètre : 39,5  mm
Axe des coins : 5  h.
Poids : 21,10  g.
Degré de rareté : R2 
Officine : 3e 
Emission : 1re 
Commentaires sur l'état de conservation : Flan très large. Jolie patine vert foncé avec de minuscules concrétions vertes. Revers de haut relief 
N° dans les ouvrages de référence :  -  -  -  - 
Pedigree : Cet exemplaire provient de la collection Delorme (fiche Numismatique et Change,n°233 novembre 1993) 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : D N IVSTINI-ANVS PP AVI .
Description avers : Buste casqué, diadémé et cuirassé de Justinien Ier de face avec pendilia, tenant de la main droite un globe crucigère et de la gauche un bouclier ; dans le champ à droite, une croix .
Traduction avers : “Dominus Noster Iustinianus Perpetuus Augustus”, (Notre seigneur Justinien perpétuel auguste) .
Titulature revers : A/N/N/O - XIII/ .
Description revers : M surmontée d'une croisette .
Légende revers : G// QUPO/ .
Traduction revers : (an 13) .
Ce type, le premier frappé, semble plus rare que ne le laissent supposer les ouvrages généraux
La série datée commence en 539 avec le type présenté ici, soit un an après la capitale Constantinople, retard qui s'explique à la fois par l'éloignement et par les répercussions d'un nouveau tremblement de terre. On estime que sous Justinien, le follis devait correspondre au salaire journalier d'un ouvrier. Antioche, aujourd'hui la bourgade turque d'Antalia, a été fondée en 300 av. J.-C. par Séleucos I. Avec ses 300 000 habitants, c'était encore au VIe siècle l'une des plus grandes villes du bassin méditerranéen, au croisement d'importantes routes terrestres, au voisinage de la mer sur un fleuve toujours navigable. Située à la frontière de deux plaques continentales, elle subit en particulier un séisme qui tua 50 000 personnes le 29 novembre 528. Le peuple affolé, suivant saint Syméon (un fondamentaliste qui passa 68 ans sur une colonne), qualifia Antioche de " Theoupolis ", la " ville de Dieu ", désormais la seule signature de l'atelier.

JUSTINIEN Ier

(1/08/527-14/11/565)

Justinien succéda à son oncle Justin en 527 après une co-régence du 4 avril au 1er août 527. Il régna avec l'impératrice Théodora. La construction de Sainte-Sophie fut achevée sous son règne qui marque l'apogée des conquêtes byzantines. Carthage ainsi que l'Afrique et une partie de la Numidie furent reconquises sur les Vandales grâce au général Bélisaire. Après un siècle de domination vandale, la romanité régnait à nouveau sur la Méditerranée. Bélisaire s'attaqua ensuite aux Ostrogoths et prit Rome le 9 décembre 536. Théodora mourut en 545. Justinien régna encore vingt ans. Sans enfant, c'est son neveu Justin II qui lui succéda.