Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v24_2532 - ITALIE - ROYAUME DE SARDAIGNE - CHARLES-ALBERT 20 lires or, tranche fautée 1832 Gênes TB

ITALIE - ROYAUME DE SARDAIGNE - CHARLES-ALBERT 20 lires or, tranche fautée 1832 Gênes TB
MONNAIES 24 (2005)
Prix de départ : 450.00 €
Estimation : 750.00 €
Prix réalisé : 450.00 €
Nombres d'offres : 1
Offre maximum : 460.00 €
Type : 20 lires or, tranche fautée 
Date : 1832 
Nom de l'atelier/ville : Gênes 
Quantité frappée :
Métal : or 
Titre en millième : 900  ‰
Diamètre : 21  mm
Axe des coins : 6  h.
Poids : 6,37  g.
Tranche : inscrite en creux (lac d'amour) * FERT* (lac d'amour)* FERT* (lac d'amour)* FRT* 
Degré de rareté : R3 
Commentaires sur l'état de conservation : Exemplaire avec une usure importante et homogène 
Référence ouvrage : KM/WC.19/115.1  - P.a  - V.43  - G.19 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : CAR. ALBERTVS. D. G. REX. SARD. CYP. ET HIER./ 1832 .
Description avers : Tête nue de Charles-Albert à gauche ; signé F. sur la tranche du cou .
Traduction avers : (Charles Albert par la grâce de Dieu roi de Sardaigne de Chypre et de Jérusalem) .
Titulature revers : DVX. SAB. GENVAE ET. MONTISF. PRINC. PED. &./ L. - 20 .
Description revers : Écu couronné entouré du collier de l'Ordre de l’Annonciade entre deux branches d'olivier .
Traduction revers : (Duc de Savoie, de Gênes et Montferrat, prince du Piémont) .
Cet exemplaire a une tranche B fautive, avec un FRT au lieu de FERT. Les quantités frappées avec la tranche inscrite est comprise dans les 73.033 exemplaires de 1832 pour Gênes.

ITALIE - ROYAUME DE SARDAIGNE - CHARLES-ALBERT

(27/041831-24/03/1849)

Charles-Albert (2/10/1798- 28/08/1849) est le fils de Charles-Emmanuel de Savoie. Il succède à son oncle en 1831. Après la défaite de Novarre, il abdique, le 24 mars 1849, au profit de son fils Victor-Emmanuel II. Il meurt à Porto le 28 août de la même année.