Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v37_1493 - GOUVERNEMENT PROVISOIRE DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE - TUNISIE - PROTECTORAT FRANÇAIS Essai au module de 10 francs, lourde 10 grammes 194 (5) Paris SPL

GOUVERNEMENT PROVISOIRE DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE - TUNISIE - PROTECTORAT FRANÇAIS Essai au module de 10 francs, lourde 10 grammes 194 (5) Paris SPL
MONNAIES 37 (2009)
Prix de départ : 500.00 €
Estimation : 2 000.00 €
Prix réalisé : 500.00 €
Type : Essai au module de 10 francs, lourde 10 grammes 
Date : 194 (5) 
Nom de l'atelier/ville : Paris 
Quantité frappée : --- 
Métal : argent 
Titre en millième : 680  ‰
Diamètre : 26,35  mm
Axe des coins : 6  h.
Poids : 09,98  g.
Tranche : striée fine 
Degré de rareté : R3 
Commentaires sur l'état de conservation : Aucune trace de circulation mais coins, particulièrement au revers, mal polis. Début de patine irrégulière 
Référence ouvrage : Lec.- voir 342 
Pedigree : Cet exemplaire provient de la collection Pierre-2 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : En arabe : MOHAMMAD AL LAMINE BEY ESSAI TUNIS date de l’Hégire incomplète 136 / ESSAI .
Description avers : Listel de style arabe, palme et branche d’olivier .
Titulature revers : TUNISIE - PROTECTORAT FRANÇAIS - 194- .
Description revers : Entrelacs fermé d’épis .
Cet essai pèse un gramme de plus que celui décrit par Jean Lecompte. Il ne porte pas de différents.

GOUVERNEMENT PROVISOIRE DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE - TUNISIE - PROTECTORAT FRANÇAIS

En août 1950, Mohamed Lamine forme un gouvernement auquel participe Bourguiba. Ce dernier demande l'autonomie, puis l'indépendance. Il est de nouveau arrêté en 1952. L'arrivée de Pierre Mendès France à la tête du gouvernement français, deux ans plus tard, change la donne : la France consent à négocier avec les nationalistes. Dans un discours prononcé à Carthage, le 31 juillet, il s’engage à accorder une autonomie interne. Le 20 mars 1956, un protocole abolit le traité du Bardo qui avait été signé entre le bey de Tunis et le gouvernement français le 12 mai 1881 et qui avait instauré le protectorat de la France sur la Tunisie. Le 20 mars 1956, la Tunisie devient indépendante. La République est proclamée le 25 juillet 1957 et le bey abdique.

Articles connexes