Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

bpv_305320 - GÉTA Tétradrachme syro-phénicien TTB+

GÉTA Tétradrachme syro-phénicien TTB+
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 280.00 €
Type : Tétradrachme syro-phénicien 
Date : 209-211 
Nom de l'atelier/ville : Antioche, Syrie, Séleucie et Piérie 
Métal : argent 
Diamètre : 25  mm
Axe des coins : 6  h.
Poids : 12,61  g.
Degré de rareté : R1 
Commentaires sur l'état de conservation : Exemplaire bien centré des deux côtés. Portrait inhabituel de Géta barbu de la fin du règne. Revers de haut relief. Recouvert d’une fine patine grise, légèrement taché au droit 
Référence ouvrage : Prieur 210 (24 ex.)  - McAlee 719 
Pedigree : Cet exemplaire est le 210_018 de la base TSP et provient de la vente Rauch 41 de juin 1988 n° 854 puis après nettoyage de la vente Giessener Münzhandlung 42 du 11 octobre 1988 n° 415 et enfin de la Collection Richard McAlee qui utilise cet exemplaire pour illustrer le type dans son ouvrage Coins of Roman Antioch 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Description avers : Tête laurée et légèrement barbue de Géta Auguste à droite, l’un des deux rubans sur l’épaule (O*) .
Légende avers : AUT. KAI. - GETAS SEB (Autokratoros Kaisaros Getas Sebastos) .
Traduction avers : (L’empereur césar Géta auguste) .
Description revers : Aigle à gauche, ailes écartées, tête et queue à droite, tenant un cuissot d’animal sacrificiel dans ses serres, souris à gauche, et une couronne de lauriers dans son bec .
Légende revers : DHMARC. EX.- UPATO. B. (Dhmarcikos Ex Upato B). .
Traduction revers : (Consul pour la deuxième fois) .
Avec ce type, nous avons la frappe inaugurale de Geta Auguste, la fin de légende du droit étant pour la première fois en CEB (astos) le type précédent, Prieur 209, n’étant que Autocrator Kaisar. Doit-on en déduire que le titre d’imperator fut, à Antioche, conféré préalablement et séparément de celui d’auguste ? On pourrait le croire.
La barbe confirme son rôle de témoin chronologique, elle est plus fournie sur ce coin que sur les types précédents et moins que sur le type final, Prieur 223, consacré aux Gémeaux avec les deux étoiles des Dioscures des deux côtés de l’aigle.
On note que les sigma sont gravés en C et que les axes de coin de ce type sont soit à six, soit à douze heures.
Dans la base TSP maintenue par Michel Prieur, trente-trois exemplaires sont maintenant répertoriés. Curieusement, le type n’est pourtant présent que dans quatre collections de musées, au British Museum (cinq exemplaires), à l’ANS (ex Newell), à Boston (ex Gush Halav Hoard) et à Berne.

GÉTA

(06/198-26/02/212) Lucius puis Publius Septimius Geta

Auguste (fin 209-26/02/212)

Géta, né le 26 mai 189, est devenu césar en 198 et a reçu l'année suivante le titre de pontifex. Il accompagne son père et son frère en Bretagne à partir de 208 et est élevé à l'augustat l'année suivante. Quand Septime Sévère meurt à York le 4 février 211, les deux frères ramènent les cendres de leur père à Rome et deviennent co-empereurs. Mais ils se haïssent. Finalement, après un an de règne conjoint, Caracalla tue son frère dans les bras de leur mère. Géta est voué à la "damnatio memoriæ" (damnation de la mémoire). Ses partisans sont systématiquement massacrés.