Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Boutiques monnaies billets de cgb.fr
En stock
Recherche avancée

fme_401215 - ÉGYPTE - ROYAUME D'ÉGYPTE - ABDUL MEJID Médaille pour Abdul-Medjid et Saïd Pacha

ÉGYPTE - ROYAUME D ÉGYPTE - ABDUL MEJID Médaille pour Abdul-Medjid et Saïd Pacha
Prix : 750.00 €
Quantité
Ajouter au panier
Ajouter au panier
Type : Médaille pour Abdul-Medjid et Saïd Pacha 
Date: 1855 
Nom de l'atelier/ville : Égypte, Turquie 
Métal : bronze 
Diamètre : 63  mm
Poids : 91  g.
Tranche : lisse 
Degré de rareté : R2 
Commentaires sur l'état de conservation : Intéressante médaille avec de beaux reliefs. Patine brune avec une usure homogène et quelques coups sur la tranche 

Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : Légende arabe .
Description avers : Plan de fortification sur le Nil ; carte géographique avec légendes en arabe .
Titulature revers : Légende arabe .
Description revers : Légende en 7 lignes hrizontales .
Un exemplaire de cette rare médaille a été vendu 820$ en 2008 par Gorny & Mosch et un autre à 884$ en 2009 par Meister & Sonntag. En argent, bien que très usé, un exemplaire a été vendu 1900€ par H. D. Rauch en 2012 et revendu par Palombo 2700 francs suisses. Et plus récemment en 2017, Kunker a vendu un exemplaire à 3000€ (Auction 289, n° 2056).

Pour cette médaille, voir l’article "The Barrage Fortress Medal 1855 of Egyptian Vice-Roy Muhamad Sa'id Pasha" par K. M. MacKenzie dans le Bulletin 39/40 de la Société numismatique turque, Istanbul 2003, S. 97-99.

Abdülmecid Ier (Abdul-Medjid) fils ainé de Mahmoud II succède à l'âge de seize ans à son père, au moment où Ibrahim Pacha marchait sur Istanbul, et ne dut qu'à l'intervention européenne le maintien de l'intégrité de son empire (traités du 15 juillet 1840 et du 13 juillet 1841). Il poursuit, mais sans violence, les réformes commencées par son père et accorde à tous ses sujets, sans distinction de religion, par le hatti-chérif de Gulhané (3 novembre 1839) et le hatti-houmaioum du 11 février 1856, des garanties pour leur vie, leur fortune et leur liberté, et crée le conseil du tanzimat, chargé d'appliquer et d'étendre ces réformes.
Il fait réprimer de nombreuses insurrections, notamment celle de Bedirxan Beg au Kurdistan (1841-1847) ; il refuse en 1853 de céder au prince Menchikov au sujet de la protection par la Russie des lieux saints et des sujets grecs de l'empire ottoman, et soutient, avec l'appui de la France et de l'Angleterre, la Guerre de Crimée contre la Russie, qui se termine par le traité de Paris (1856).

Saïd Pacha (1822 - 1863) est le gouverneur (al-w?l?) d’Égypte et du Soudan de 1854 à 1863. Il est le quatrième fils de Méhémet Ali. Muhammad Saïd, instruit à Paris, est francophone. Il succède à Abbas Ier après la mort de celui-ci en 1854 et hérite du titre de pacha que s'était octroyé son père.
Durant la Guerre civile américaine, qui entraine une pénurie de coton, l’Égypte devient le principal fournisseur des industries textiles européennes.
À la demande de Napoléon III en 1863, un bataillon de soldats soudanais part se battre au Mexique contre la rébellion des indépendantistes mexicains.
Sous le règne de Saïd, l’influence des cheikhs diminue.
Saïd est également à l'origine de la création du Service de conservation des antiquités de l'Égypte en 1858 (en même temps que du musée de Boulaq, qui est un organe indissociable du Service). Il en confia la direction à Auguste Mariette..

ÉGYPTE - ROYAUME D'ÉGYPTE - ABDUL MEJID

(1839-1861)

Au cœur de l'empire ottoman, la politique réformatrice menée par le roi Muhammad Bey (1855-1859) est poursuivie et amplifiée par son successeur, Abdul-Medjîd (Abdülmecid, 1839-1861). C'est l'ère des tanzimât, réformes libérales dans les domaines législatif, administratif et scolaire, ainsi qu'en ce qui concerne le statut des minorités. La plus importante de ces réformes est promulguée en 1856, sous la pression des puissances européennes. L'empire subit parallèlement coup sur coup, perdant progressivement des pans entiers de son vaste domaine.

Articles connexes