Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

E-auction 104-55154 - Coins of the Roman Empire in The British Museum - Volume I : Augustus to Vitellius MATTINGLY H.

Coins of the Roman Empire in The British Museum - Volume I : Augustus to Vitellius MATTINGLY H.
Vous devez être connecté et approuvé par cgb.fr pour participer à une "e-auction/live-auction" de cgb.fr, . Les validations de compte sont effectuées dans les 48 heures qui suivent votre enregistrement, n'attendez pas les deux derniers jours avant la clôture d'une vente pour procéder à votre enregistrement.En cliquant sur "MISER", vous acceptez sans réserve les conditions générales des ventes privées des e-auctions de cgb.fr et les conditions générales des ventes privées des live auctions de cgb.fr. La vente sera clôturée à l'heure indiquée sur la fiche descriptive, toute offre reçue après l'heure de clôture ne sera pas validée. Veuillez noter que les délais de transmission de votre offre à nos serveurs peuvent varier et qu'il peut en résulter un rejet de votre offre si elle est expédiée dans les toutes dernières secondes de la vente. Les offres doivent être effectuées avec des nombres entiers, vous ne pouvez saisir de , ou de . dans votre offre. Pour toute question cliquez ici pour consulter la FAQ des e-auctions.

PAS DE FRAIS ACHETEUR.
Estimation : 75 €
Prix : 62 €
Offre maximum : 62 €
Date de fin de la vente : 13 avril 2015 19:18:00
participants : 5 participants
Auteur : MATTINGLY H. 
Editeur : SPINK 
Etat du livre : Ouvrage d'occasion en très bon état de conservation. Il est cependant défectueux : les pages 309 à 464 se trouvent en début d'ouvrage et dans le sens inverse de la lecture (180°) 
Langue : anglais 
Caractéristiques : Londres, 2005, relié, (25 x 16,5cm), 464p., + 64 pl. n&b 
Poids : 1550  g.
Lisibilité :
Illustrations :
Technicité :
Importance :
Commentaire
Article
"Le BMC/RE, pour ceux qui ne le connaissent pas, c'est la Bible du Haut Empire entre Auguste et Pupien : 3.842 pages, 513 planches de photos et plus de 16.000 monnaies répertoriées. Ce n'est pas seulement toutes les pièces du British Museum, mais aussi des références aux autres exemplaires des grandes collections (Paris, Rome, Berlin, Vienne etc…). C'est aussi l'oeuvre d'un homme, Harold Mattingly (1884-1964) qui a consacré sa vie à cet ouvrage, secondé ensuite par R.A.G. Carson, puis par G.F. Hill".
Ce précieux ouvrage a été réédité par Spink en 2005. Il s'agit ici du tome premier, traitant de la période d'Auguste à Vitellius.
BMC/RE : ROME !
Je me rappelle encore, devant les grandes étagères de la Maison Platt, à une époque où Daniel Renaud était encore aimable avec le jeune collectionneur que j'étais alors…
Je regarde avec envie l'ouvrage en 8 volumes. Daniel m'annonce triomphalement le prix qui, je m'en rappelle encore, constitue une somme très importante pour l'époque, 1980, et pour l'étudiant que je suis : 5.000 francs. Je travaille alors sur mon mémoire de maîtrise consacré aux trésors de monnaies effectuées à Paris. Souvent, outre le " Roman Imperial Coinage " (RIC) de couleur verte, j'ai rencontré dans les références ce " Coins of the Roman Empire in the British Museum " (BMC ou BMC/RE). Daniel Renaud m'assène avec assurance qu'un original de cet ouvrage vaut plus de 15.000 francs et est très difficile à trouver.
Quelques années ont passé, j'ai réussi à acheter patiemment et d'occasion certains des fameux volumes rouges de ce si convoité BMC/RE. J'ai payé certains volumes jusqu'à 1.000 francs et le moins cher, une affaire à 300 francs avec une reliure légèrement défraîchie, mais c'est le cœur de l'ouvrage qui m'intéresse. Mais il me manque toujours deux volumes, les deux plus difficiles à trouver, les volumes IV et V.
Heureusement, avec un peu de chance et de perspicacité, j'ai réussi à trouver les deux volumes manquants à Londres à l'occasion du Congrès International de 1986. Mon BMC ne sera resté que trois ans dans ma bibliothèque.

Je viens d'acheter ma maison et j'ai besoin d'argent…
Je savais en mon for intérieur que je n'aurai jamais le courage de trouver et de racheter l'intégrale de mon beau BMC/RE rouge…

Et puis, c'est la surprise, Philip Skingley (Maison SPINK) m'annonce triomphalement, il y a maintenant un peu plus d'un an et demi, qu'ils s'apprêtent à réimprimer l'ouvrage tant convoité et me fait l'honneur de me demander mon avis sur l'accueil de cette réimpression et sa pérennité financière. Je lui dit immédiatement que ce nouveau BMC/RE aura le succès qu'il mérite et trouvera sa place dans nos bibliothèques bien qu'écrit en anglais !
Un peu plus de dix-huit mois ont passé et je viens de recevoir les six volumes du BMC/RE, les deux volumes du IV et du V ont été réunis en un seul. Je suis surpris par la qualité remarquable de la réimpression, en particulier des planches : nous n'aurions probablement pas sû faire mieux. Les concepteurs sont repartis de l'édition originale, publiée entre 1923 et 1962 et nous nous retrouvons avec un ouvrage de qualité comparable aux originaux.

Le BMC/RE, pour ceux qui ne le connaissent pas, c'est la Bible du Haut Empire entre Auguste et Pupien : 3.842 pages, 513 planches de photos et plus de 16.000 monnaies répertoriées. Ce n'est pas seulement toutes les pièces du British Museum, mais aussi des références aux autres exemplaires des grandes collections (Paris, Rome, Berlin, Vienne etc…). C'est aussi l'œuvre d'un homme, Harold Mattingly (1884-1964) qui a consacré sa vie à cet ouvrage, secondé ensuite par R.A.G. Carson, puis par P.V. Hill.
Pour chaque pièce que nous proposons, nous consultons cet ouvrage : rareté relative, style, qualité de l'exemplaire de référence, commentaires sur sa signification historique, sur sa place dans les émissions, difficile de s'en passer. Par ailleurs, regarder les planches du BMC/RE est chaque fois un plaisir : les exemplaires sont usuellement de toute beauté !
Les éditeurs ont pris le parti de faire un tirage de 350 exemplaires de chacun des six volumes et nous en avons immédiatement réservé une partie pour nos clients.
Il n'est pas besoin de vous signaler que c'est un chiffre dérisoire pour une réimpression et que la précédente datait des années 1965 et 1976 et était épuisé depuis le début des années 80.
Compte tenu de l'importance et de l'utilité de cette somme, nous pensions qu'un tirage de 600 à 1000 exemplaires aurait été justifié... Vous savez donc ce que vous avez à faire pour vous procurer cet ouvrage le plus rapidement possible avant de le regretter et de devoir attendre une hypothétique réimpression.

Harold MATTINGLY, R.A.G CARSON, et Philip HILL, Coins of the Roman Empire in the British Museum, Londres 1923-1962, réimprimé 2005, 6 volumes relié (25 x 16,5), 3842 pages, 513 planches 650€ (+ 30€ port)

Les différents tomes peuvent s'acheter séparément.

Vol I, Augustus to Vitellius, 704 pages, 64 planches, plus de 2.250 monnaies 95€
Vol II, Vespasian to Domitian, 592 pages, 83 planches, plus de 1.750 monnaies 95€
Vol III, Nerva to Hadrian, 832 pages, 102 planches, plus de 3.100 monnaies 125€
Vol IV, Antoninus Pius to Commodus, 1168 pages, 111 planches, plus de 4.700 monnaies 150€
Vol V, Pertinax to Elagabalus, 976 pages, 97 planches, plus de 3.000 monnaies 195€
Vol VI, Severus Alexander to Balbinus and Pupienus, 320 pages, 56 planches, plus de 1.500 monnaies 70€

Prévoir 5€ de port par volume

Alors, si vous n'êtes pas encore convaincu, passez-nous voir ou demandez-nous le BMC/RE sur les salons ou bourses et à l'examen de ces ouvrages vous saurez que vous ne pouvez pas vous en passer…

Laurent Schmitt
.
Articles connexes