Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v31_0910 - CHARLES III LE SIMPLE et monnayage immobilisé à son nom Denier

CHARLES III LE SIMPLE et monnayage immobilisé à son nom Denier
MONNAIES 31 (2007)
Prix de départ : 450.00 €
Estimation : 800.00 €
Prix réalisé : 685.00 €
Nombres d'offres : 5
Offre maximum : 765.00 €
Type : Denier 
Date c. 898-923 
Nom de l'atelier/ville : Metz 
Métal : argent 
Diamètre : 20,5  mm
Axe des coins : 10  h.
Poids : 1,42  g.
Degré de rareté : R2 
Commentaires sur l'état de conservation : Ce denier est frappé sur un flan assez large et légèrement irrégulier. Exemplaire recouvert d’une patine foncée et sur lequel la croix du revers apparaît légèrement en négatif au droit 
N° dans les ouvrages de référence :  -  - 
Pedigree : Monnaie provenant de la vente de la collection Paul Bordeaux d’après une étiquette vendue avec la monnaie. Il pourrait s’agit du n° 311, p. 25, du catalogue de la vente Bordeaux dispersée à l’hôtel Drouot les 28, 29 et 30 novembre 1927 (experts Feuardent frères) 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : + GRATIA D- I IIX, (légende commençant à 9 heures) .
Description avers : Monogramme carolin (KAROLVS) .
Traduction avers : (Charles, roi par la grâce de Dieu) .
Titulature revers : + METTIS EIVITAS .
Description revers : Croix .
Traduction revers : (Cité de Metz) .

CHARLES III LE SIMPLE et monnayage immobilisé à son nom

(898-923) et Xe siècle

Charles III dit le Simple, fils posthume de Louis le Bègue, naquit le 17 novembre 879. Après la mort de ses frères aînés, Louis III et Carloman, il fut oublié dans la succession. En 888, après la déposition de Charles le Gros, il s'opposa au roi robertien Eudes et fut couronné roi à Reims le 28 janvier 893 par l'archevêque Foulques. Eudes, peu avant son décès (janvier 898), lui donna ses pouvoirs. Ses campagnes en Lorraine furent désastreuses et après avoir été détrôné en 922, il devint le captif d'Herbert de Vermandois. Le 7 décembre 929, il mourut en captivité à Péronne.