Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v53_0378 - CARACALLA Assarion

CARACALLA Assarion
MONNAIES 53 (2012)
Prix de départ : 145.00 €
Estimation : 280.00 €
lot invendu
Type : Assarion 
Date: c. 198-204 
Nom de l'atelier/ville : Pautalia, Thrace 
Métal : cuivre 
Diamètre : 18  mm
Axe des coins : 12  h.
Poids : 3,97  g.
Commentaires sur l'état de conservation : Exemplaire sur un flan épais et large et bien centré des deux cotés. Beau portrait de Caracalla jeune. Joli revers. Très belle patine vert olive foncé 
Référence ouvrage: BMC.38  - GIC.-  - Cop.-  - Varbonov5273  - ACBP.4255 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Description avers : Buste drapé, tête nue à droite de Caracalla césar, vu de trois quarts en avant (A°01) .
Légende avers : AU K L S - ANTWNIN, (Autokrator Kaisar Lukios Septimios Antwninos) .
Traduction avers : (L’empereur césar Lucius Septimius Antonin) .
Description revers : Zeus (Jupiter) assis à gauche, nu jusqu’à la ceinture, tenant une patère de la main droite tendue et un sceptre de la main gauche .
Légende revers : OULPIAS PAUT-ALIAS, (Oulpias Pautalias) .
Traduction revers : (Ulpia Pautalia) .
Poids lourd. Ptéryges larges sous le paludamentum. Beau portrait juvénile de Géta . Semble complètement inédit et non répertorié dans ce module. Manque à tous les ouvrages consultés.

CARACALLA

(27/05/196-8/04/217) Marcus Aurelius Antoninus

Co-empereur avec Septime Sévère (04/198-209)

Caracalla est nommé auguste en avril 198 avant la grande victoire parthique. En 202, il épouse la fille du préfet du Prétoire Plautien, Plautille, qui sera reléguée trois ans plus tard. En 204, commence la célébration des jeux Séculaires. Septime Sévère essaie d'imposer l'image de la nouvelle dynastie. Caracalla fête ses decennalia en 207 et accompagne son père en Afrique. Il rejoint ensuite son père en Bretagne à la fin de l'année 208 alors que les armées romaines y connaissent leurs premiers succès.