Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

La81 - Art de la cuisine française au XIXe siècle (2 volumes) PLUMMEREY

Art de la cuisine française au XIXe siècle (2 volumes) PLUMMEREY
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 50.00 €
Auteur : PLUMMEREY 
Editeur : Les Chevau-Légers - CGF 
Etat du livre : STOCK A LA LIBRAIRIE GOURMANDE 
Langue : français 
Caractéristiques : Paris, réimpression, brochés, (13 x 21cm), 2 vol., - Tome Quatrième et Tome Cinquième (448 & 576p.) : Traité des Entrées Chaudes - Rots en Gras et en Maigre - Entremets de Légumes - Entremets Sucrés et Autres + 22 pl., sous emboîtage bleu nuit. 
Poids : 3850  g.
Lisibilité :
Illustrations :
Technicité :
Importance :
Commentaire
Article
Antonin Carême, né à Paris en 1783 et mort cinquante années plus tard, est sans doute le cuisinier le plus prestigieux de toute l’histoire de la Gastronomie. Issu d’une famille très pauvre puisque son père se résolut à l’abandonner alors qu’il n’était qu’un enfant, c’est grâce à de prodigieuses facultés d’assimilation, d’observation et de création qu’il put parvenir au sommet de la hiérarchie dans le prodigieux et fastueux domaine de la science de la Table. Entré en 1798 chez Bailly, pâtissier à la mode de la rue Vivienne, Carême s’y distingue très rapidement par ses dons de cuisinier et de pâtissier, créant des pièces montées extraordinaires. Ayant sa propre pâtisserie en 1803, il exécute des commandes prestigieuses et est le traiteur de tous les grands repas de l’Empire. Maître de bouche de Talleyrand, il accède à une carrière européenne avec le Congrès de Vienne, officie auprès du Tsar, de l’Empereur d’Autriche, du Prince de Galles, et du Baron James de Rothschild. Il publie des œuvres capitales pour l’histoire de la gastronomie : «Pâtissier royal parisien» (1815), «Maître d’hôtel» (1822), «Cuisinier parisien» (1828) et «L’art de la cuisine française au XIXe siècle» (1833), il meurt d’épuisement en 1833, en laissant cette oeuvre monumentale. L’Art de la Cuisine Française au XIXe siècle, que nous avons republié est sans aucun doute le plus important de ses livres : c’est le dernier que l’auteur rédigea et certainement celui que l’on peut considérer comme le plus parfait. Jusqu’au dernier jour de sa vie, il dicta à sa fille le contenu des deux derniers volumes, et laissa des notes et des plans pour les quatrième et cinquième tomes que Plummerey édita après sa mort.Les éditions anciennes de «L’Art de la Cuisine Française au XIXe siècle» sont d’une extrême rareté. Paradoxalement, l’un des livres les plus importants de ce merveilleux domaine était devenu introuvable ou sinon à des prix considérables. Cet indispensable instrument de travail est donc maintenant de nouveau disponible. Nous en avons reproduit la dernière édition avec ses remarquables planches dont beaucoup sont dépliantes. Le soin extrême que nous avons apporté à cette restitution offre un plat savoureux : la qualité d’un livre qui ravit les yeux du bibliophile et une lecture qui enchante le gastronome..
Articles connexes