Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v55_0463 - ANASTASE Solidus

ANASTASE Solidus
MONNAIES 55 (2012)
Prix de départ : 950.00 €
Estimation : 1 500.00 €
Prix réalisé : 950.00 €
Nombres d'offres : 1
Offre maximum : 997.00 €
Type : Solidus 
Date: 507-518 
Nom de l'atelier/ville : Constantinople 
Métal : or 
Titre en millième : 1000  ‰
Diamètre : 21  mm
Axe des coins : 6  h.
Poids : 4,50  g.
Degré de rareté : R1 
Officine : 1re 
Commentaires sur l'état de conservation : Exemplaire de qualité exceptionnelle pour ce type monétaire sur un flan large et bien centré. Portrait magnifique. Revers de haut relief. A conservé l’intégralité de son brillant et de son coupant d’origine 
Référence ouvrage:  -  -  -  -  -  - DMBR.1 /4 
Pedigree : Cet exemplaire provient de la vente Elsen 61, n° 1004 et de MONNAIES XXIII, n° 668 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : D N ANASTA-SIVS PP AVG .
Description avers : Buste casqué, diadémé et cuirassé d'Anastase de face, tenant de la main droite la lance placée sur l'épaule et de la gauche un bouclier orné d'un cavalier bondissant à droite (N'a) .
Traduction avers : “Dominus Noster Anastasius Perpetuus Augustus”, (Notre Seigneur Anastase Perpétuel Auguste) .
Titulature revers : VICTORI-A AVGGGA//CONOB .
Description revers : Victoire debout à gauche, tenant une longue croix chrismée inversée de la main droite ; étoile à huit rais dans le champ à gauche .
Traduction revers : “Victoria Augustorum”, (Victoire des Augustes) .
Diadème perlé. Cuirasse décorée/ Bouclier orné d’un cavalier. Étoile à huit rais dans le champ à gauche du revers.

ANASTASE

(11/04/491-1/07/518)

Après l'assassinat de Zénon, Anastase épousa Ariadne qui le choisit comme empereur. Son très long règne, 27 ans, permit de restaurer le pouvoir impérial. Il mourut sans héritier mais est aujourd'hui considéré comme le fondateur de l'empire byzantin.