Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Boutiques monnaies billets de cgb.fr
En stock
Recherche avancée

La35 - Ambres gravés du département des Monnaies, Médailles et Antiques D'ERCOLE Maria Cecila

Ambres gravés du département des Monnaies, Médailles et Antiques D ERCOLE Maria Cecila
Prix : 36.00 €
Quantité
Ajouter au panier
Ajouter au panier
Auteur : D'ERCOLE Maria Cecila 
Editeur : Bibliothèque nationale de France 
Langue : Français 
Caractéristiques : Paris 2008, (16,5 x 24 cm), broché, 123 p. + 32 planches en couleur 
Poids : 450  g.
Lisibilité :
Illustrations :
Technicité :
Importance :
Commentaire
Article
Présentation des ambres gravés du Cabinet des médailles dans la problématique plus générale de l'ambre antique (son histoire, son origine, sa valeur et ses usages). Donne les informations essentielles sur chaque pièce : numéro d'inventaire, date et modalité d'acquisition, dimensions, provenance, datation et description. .
Maria Cecilia D'Ercole, Ambres gravés du département des Monnaies, Médailles et Antiques, BnF, Paris, 2008, 124 p. 32 pl. Couleurs, 36€. (La35). Vous pouvez commander directement cet ouvrage sur notre site

Dans l'Antiquité, « l'elektron » en grec ancien désigne à la fois un alliage d'or et d'argent (électrum) et l'ambre, « les Anciens assimilant sans doute la couleur de l'alliage d'or et d'argent à celle de l'ambre ». Grâce à Maria Cecilia D'Ercole, maître de conférences en histoire ancienne à l'université de Paris I – Panthéon-Sorbonne, nous avons un des premiers ouvrages consacrés uniquement à ce sujet. L'ouvrage est le catalogue du fonds du Cabinet des médailles de La Bibliothèque nationale de France.

L'ouvrage est divisé en deux grandes parties. La première est consacrée à l'ambre dans l'Antiquité, entre mythe et réalité (p. 9-41) avec les thèmes, de l'Europe à la Méditerranée : origine et commerce de l'ambre ancien (p. 9-18) ; les mythes anciens sur l'origine de l'ambre (p. 19-28) ; autour de l'ambre : voyages et explorations (p. 28-30) ; un objet de curiosité et d'observation (p. 31-33) ; les usages de l'ambre dans l'Antiquité (p. 34-41). La deuxième grande partie de l'ouvrage est consacrée à la collection des ambres gravés du Cabinet des médailles (p. 43-49) centré autour du grand collection d'ambres que fut Wilhelm Fröhner. Ce chapitre est complété par le catalogue des 20 pièces de la collection (p. 50-108). L'ouvrage est complété par une conclusion (p. 111-114), une bibliographie (p. 117-123). Quand je vous aurai dit que l'avant-propos est de Michel Amandry, conservateur général des bibliothèques, directeur du département des Monnaies, Médailles et Antiques (p. 6), vous aurez envie de découvrir cet ouvrage consacré à l'une des matières les plus rares et les plus recherchées de l'Antiquité. L'ouvrage de très belle facture est agrémenté de 36 planches en couleurs qui viennent rehausser les couleurs chaudes de l'ambre et nous livrer des objets anecdotiques, rares et précieux.

Laurent Schmitt.
Articles connexes