Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v38_1450 - ABBASSIDES - HAROUN-AL RACHID Dinar d’or

ABBASSIDES - HAROUN-AL RACHID Dinar d’or
MONNAIES 38 (2009)
Prix de départ : 250.00 €
Estimation : 350.00 €
Prix réalisé : 380.00 €
Nombres d'offres : 5
Offre maximum : 600.00 €
Type : Dinar d’or 
Date AH. 172 
Date 794 
Nom de l'atelier/ville : Syrie, Damas 
Métal : or 
Titre en millième : 1000  ‰
Diamètre : 17,5  mm
Axe des coins : 3  h.
Poids : 3,88  g.
Degré de rareté : R1 
Commentaires sur l'état de conservation : Exemplaire parfaitement lisible des deux côtés. Usure régulière. Jolie patine de collection 
N° dans les ouvrages de référence :  - 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Description avers : Légende circulaire ; au centre, légende en trois lignes .
Description revers : Légende circulaire ; au centre légende en trois lignes .
Poids léger
Le nom du dinar vient, par le Syriaque, de denarius aureus (denier d'or). Créé en 696-697 (an 77 de l'Hégire) par le calife Abd el Malik, il a pour modèle le solidus byzantin. Longtemps frappé uniquement à Damas, la capitale, il est alors inutile d'indiquer l'atelier sur les pièces. La masse choisie, 4,25 grammes environ, est fondée sur la masse arabe d'un metqäl, mais correspond en même temps à la moyenne des masses d'un assez grand nombre de solidi alors en circulation donc un peu usés et n'ayant plus leur masse théorique de 4,5 grammes. D'après la loi dite de Gresham - la mauvaise monnaie chasse la bonne - cette très légère différence devait être un élément favorable à une rapide diffusion du dinar, au détriment du solidus..

ABBASSIDES - HAROUN-AL RACHID

(14/09786 - 26/03/809)

HarOun-al Rachid est né en 766, fils d'al-Mahdi. Il devint le cinquième calife abbasside en succédant à son frère en 786. Il lutta contre les Byzantins et ses armées parvinrent jusqu'à Ankara et l'impératrice Irène, femme de Michel VI dut payer tribut. La guerre reprit en 806 avec Nicéphore Ier qui fut vaincu et paya à nouveau le tribut. Le calife mourut dans le Tabaristan en 809. Il reste célèbre en Occident pour les relations qu'il entretint avec Charlemagne et pour Bagdad qu'il enrichit et développa, favorisant la diffusion du mythe des "Mille et une nuits"


.

Articles connexes