Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bga_193243 - TURONS (Région de Touraine) Potin “à la tête diabolique” et à la croisette

TURONS (Région de Touraine) Potin “à la tête diabolique” et à la croisette B+/TB
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 30.00 €
Type : Potin “à la tête diabolique” et à la croisette
Date : c. 80-50 AC.
Métal : potin
Diamètre : 14 mm
Axe des coins : 3 h.
Poids : 2,12 g.
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Petit potin faible au droit, mais un peu plkus net au revers. Patine granuleuse
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cette monnaie provient du classeur rouge de la collection Georges Savès

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Tête stylisée à gauche, avec des restes de chevelure dont les mèches sont en forme d’esses.

Revers


Titulature revers : ANÉPIGRAPHE.
Description revers : Taureau cornupète chargeant à gauche, la patte avant bifide ; au-dessus, une croisette.

Commentaire


Il est curieux de trouver cette monnaie dans le dernier classeur de monnaies à la croix de Georges Savès ; sans doute ce potin aura-t-il été trouvé sur un site livrant plutôt des monnaies à la croix, peut-être Vieille-Toulouse. La circulation des monnaies gauloises n’est plus à prouver par ailleurs !
L’étiquette indique “imitation marseillaise”. La méconnaissance de G. Savès des monnayages gaulois “étrangers” à l’aire des monnaies à la croix est confirmée avec ce potin des Turons (cf. S. 434 du Jura et S. 516 des Lingons).

Historique


TURONS (Région de Touraine)

(IIe - Ier siècle avant J.-C.)

Le peuple des Turons, installé sur la Loire, a laissé son nom à Tours et à la Touraine. Ils sont cités plusieurs fois dans les Commentaires de César. Ils semblent avoir pris de l'importance après la disparition de l'empire arverne en 121 avant J.-C. Les Turons fournirent comme les Pictons huit mille hommes pour l'armée de secours qui devait dégager Alésia. Leur oppidum principal semble avoir été placé près du site d'Amboise. César (BG. II, 35 ; VII, 4, 75 ; VIII, 46).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com