Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fme_520630 - TROISIÈME RÉPUBLIQUE Coffret des 4 médailles, 4 continents

TROISIÈME RÉPUBLIQUE Coffret des 4 médailles, 4 continents SUP
180.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Coffret des 4 médailles, 4 continents
Date : 1931
Métal : cuivre
Diamètre : 32 mm
Graveur : Desvignes / Bazor / Morlon / Mouroux
Poids : 119 g.
Tranche : lisse
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaires dans des beaux états présentant quelques traces de manipulation. Présence de coups et rayures

Avers


Titulature avers : AFRIQUE / AMERIQUE / ASIE / OCÉANIE.
Description avers : Tête de bédouin barbu à gauche / Visage de chef indien à gauche / Visage de danseuse khmère de face / Dans un cercle de fleurs, une tahitienne de face.

Revers


Titulature revers : 1931 - EXPOSITION COLONIALE INTERNATIONALE DE PARIS.
Description revers : Constructions de style mauresque et africain / Batiments coloniaux / Statue d'un éléphant / Batiment de style maori.

Commentaire


Les quatre médailles représentant les quatre continents sont présentées dans leur coffret rouge d’origine.
La première Exposition Universelle Coloniale générale eut lieu à Paris du 6 mai au 15 novembre 1931. Elle réunissait les colonies des quatre continents : l'Afrique du Nord, l'AOF et l'AEF, Madagascar, les Comores et la Réunion ; l'Amérique avec le Canada et les Iles, la Guyane ; l'Asie avec l'Indochine ; l'Océanie avec la Polynésie. En six mois, il y eut plus de 22,5 millions de visiteurs. L'exposition se déroulait pour la plus grande partie dans le bois de Vincennes et entre la Porte Dorée, la Porte de Saint-Mandé et la Porte de Vincennes. Le clou de l'exposition était la reconstitution du Temple d'Angkor. Il subsiste de cette exposition le musée des Colonies et le zoo de Vincennes.

Historique


TROISIÈME RÉPUBLIQUE

(4/09/1870-10/07/1940)

Thiers est renversé par les monarchistes le 24 mai 1873 et remplacé par le maréchal Mac Mahon. Le mandat de président est porté à sept ans par l'Assemblée. La tentative de rétablissement de la Monarchie en la personne d'Henri V échoue, car ce dernier refuse de renoncer au drapeau blanc. Les lois constitutionnelles votées le 30 novembre 1875 ne seront plus modifiées jusqu'à 1940 ; elles apportent une relative stabilité politique et écartent le rétablissement monarchique. Le conflit législatif de 1877, qui oppose Jules Simon et le duc de Broglie, tourne à l'avantage des républicains. L'Exposition Universelle de 1878 a lieu au Trocadéro. Le téléphone fait son apparition à Paris en 1879. Mac Mahon, en conflit avec l'Assemblée, démissionne ("se soumettre ou se démettre"). Jules Grévy est élu à sa place. Gambetta devient président de la Chambre des Députés. Le prince impérial, fils de Napoléon III, est massacré par les Zoulous sous l'uniforme anglais. Le 14 juillet devient fête nationale en 1880.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com