+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

ls46 - Systèmes et technologie des monnaies de bronze, (4e s. avant J.-C. - 3e s. après J.-C.) - Moneta 19 DEPEYROT Georges

Systèmes et technologie des monnaies de bronze, 
(4e s. avant J.-C. - 3e s. après J.-C.) - Moneta 19 DEPEYROT Georges
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 70.00 €
Auteur : DEPEYROT Georges
Editeur : MONETA
Langue : Français
Caractéristiques : Wetteren 2000, broché, 21 x 29,7, 208 pages, 4 planches en noir et blanc
Poids : 595 g.

Commentaire


Durant l'Antiquité, les ateliers monétaires produisirent des masses de monnaies de bronze. Tout au long de la période étudiée (du troisième siècle avant J.-C. au 3e siècle après J.-C.), les ateliers expérimentèrent plusieurs solutions technologiques destinées à améliorer la fabrication des flans, à rationaliser la confection des coins et à faciliter la frappe des monnaies.
Les principales avancées furent le fruit des expérimentations de l'atelier monétaire ptolémaïque d'Alexandrie (au troisième siècle avant J.-C.) qui bénéficia du fruit des recherches de l'école de Syracuse et du Musée d'Alexandrie célèbre pour avoir accueilli Euclide et Archimède. Une parfaite maîtrise de la technologie a permis aux Ptolémées d'imposer des réformes monétaires et de frapper des bronzes de plus en plus lourds, de modifier les alliages pour émettre de grandes quantités de pièces. Par la suite, les souverains hellénistiques ou les empereurs romains jouèrent sur les alliages, les techniques de frappe ou de fonte, celles de gravure pour distinguer les ateliers monétaires (romain ou provincial), pour créer des systèmes complexes mais cohérents.
Les auteurs étudient les procédés de fabrication, de frappe et de fonte de l'Antiquité pour proposer une interprétation générale des systèmes monétaires recourant au monnayage de bronze comme composante essentielle de troisième échelon.

Bernard Bouyon, maître graveur à la Monnaie de Paris
Georges Depeyrot, chargé de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique.
Jean-Luc Desnier, ancien membre de l'Ecole Française de Rome..

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x