+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_010530 - NOTAIRES DU XIXe SIECLE Corps notarial (Congrès de Bordeaux) 1982

NOTAIRES DU XIXe SIECLE Corps notarial (Congrès de Bordeaux) SPL
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet (2014)
Prix : 45.00 €
Type : Corps notarial (Congrès de Bordeaux)
Date : 1982
Quantité frappée : 1040
Métal : bronze
Diamètre : 32 mm
Axe des coins : 12 h.
Tranche : lisse
Poinçon : corne BR
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : LILIA SOLA REGVNT LVNAM VNDAS CASTRA LEONEM.
Description avers : Armes de Bordeaux.

Revers


Titulature revers : BORDEAUX 78E CONGRES DES NOTAIRES DE FRANCE 1982.
Description revers : Hôtel de la Bourse et place Royale, signé : D'APRES DUPLANTIER.

Commentaire


Frappe médaille. Jeton référencé dans le complément du "LEROUGE", paru dans la revue "LE GNOMON", bulletin n° 47, janvier 1986. Le Carde cite une fabrication de 1040 exemplaires pour le bronze, ce qui semble beaucoup compte tenu de la relative rareté de ce jeton.

Historique


NOTAIRES DU XIXe SIECLE

La loi Le Chapelier du 17 juin 1791, qui dissout les corporations, donc les compagnies de notaires, puis la loi du 6 octobre 1791 suppriment les notaires royaux, apostoliques et seigneuriaux ainsi que la vénalité et l’hérédité de leurs offices. Toutefois, les auteurs de cette deuxième loi, reconnaissant la nécessité de l’authentification des actes et du devoir de conseil, instituent des notaires publics. Ainsi les notaires restent-ils en exercice en changeant de qualité. Cependant, après une décennie de tâtonnements législatifs, le Premier consul Bonaparte réorganise et modernise le notariat par la loi organique du 25 ventôse de l’an XI (16 mars 1803). Ce véritable « code du notariat » demeure encore aujourd’hui le texte de référence de la profession. Le notaire du XIXème siècle est une figure emblématique que l'on retrouve dans la littérature mais aussi à l'opéra. Une des figures les plus connues se trouve dans le troisième acte de l'opéra de Puccini, "Il Trittico", joué pour la première fois en 1918, et dont l'action se situe au XIXème siècle. L'air le plus célèbre est celui de Gianni Schicchi : « Si corre dal notaio !» (« Cours chez le notaire ! ») [http://www.youtube.com/watch?v=0OjuOxOCFVI]

.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com