+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_128833 - MARIE-THÉRÈSE D'AUTRICHE Jeton Cu 24, l’entrée de la reine à Paris 1660

MARIE-THÉRÈSE D AUTRICHE Jeton Cu 24, l’entrée de la reine à Paris TB
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet
Prix : 12.00 €
Type : Jeton Cu 24, l’entrée de la reine à Paris
Date : 1660
Métal : cuivre
Diamètre : 24 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 4,29 g.
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : LVD. XIIII. D. G - FR. ET. NAV. REX.
Description avers : Buste de Louis XIV à droite, type Guéant Prieur 238B.
Traduction avers : Louis XIV, par la grâce de Dieu, roi des Francs et de Navarre.

Revers


Titulature revers : À L’EXERGUE : .LENTREE. DE. LA. REINE. A. PARIS .1660..
Description revers : L'entrée de la reine à Paris.

Historique


MARIE-THÉRÈSE D'AUTRICHE

(reine de France 1660-1683)

Les reines de France Anne d'Autriche ou Marie-Thérèse d'Autriche sont en réalité espagnoles mais le titre officiel de leur maison est d'Autriche. L'empereur Maximilien Ier (1459-1519), fils de Frédéric III, lui succéda à l'empire en 1493. Plus que les autres Habsbourg, Maximilien utilisa la politique des alliances matrimoniales ce qui a inspiré le célèbre "que les autres fassent la guerre, toi, heureuse Autriche, contracte des mariages / Car les royaumes que Mars donne aux autres, c'est Vénus qui te les assure". Marié à l'héritière de Bourgogne, Maximilien maria son fils Philippe le Beau avec Jeanne la Folle, héritière des Rois Catholiques, puis ses petits-enfants pour obtenir les couronnes de Bohême et de Hongrie. Son petit-fils Charles Quint qui lui succèda sera l'héritier de la maison d'Autriche auquel il réunit l'Espagne héritée de sa mère, avec ses riches colonies du Nouveau-Monde et ses dépendances comme la Sicile, la Sardaigne, Naples, etc.. La réunion des maisons d'Espagne et d'Autriche date donc en réalité de 1496, date du mariage de Philippe le Beau avec Jeanne la Folle. Par la suite, les mariages entre Habsbourg de Vienne et de Madrid devinrent si nombreux que la maison d'Espagne disparaîtra définitivement au profit de la maison d'Autriche.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com