Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bga_165114 - LONGOSTALÈTES (Région de Narbonne) Drachme “au style languedocien”, S. 335

LONGOSTALÈTES (Région de Narbonne) Drachme “au style languedocien”, S. 335 TTB
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 320.00 €
Type : Drachme “au style languedocien”, S. 335
Date : IIe siècle av. J.-C
Métal : argent
Diamètre : 14,70 mm
Poids : 3,49 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Monnaie homogène, frappée sur un flan un peu allongé et suffisamment large pour avoir l'ensemble des types de droit et de revers. Patine grise
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cette monnaie provient de la collection de G. Savès

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Tête à gauche avec la chevelure à grosses mèches et tresses descendantes à plusieurs brins attachés en bas ; sourcil épais ; cou orné d'un collier de perles ; deux dauphins stylisés devant la bouche.

Revers


Titulature revers : ANÉPIGRAPHE.
Description revers : Croix bouletée au centre, formée de quatre cantons, chacun ornés d'une lunule.

Commentaire


Selon G. Savès, ce type est à rapprocher du type "cubiste" romanisé par son droit. N'est-ce pas plutôt le prototype, encore classique, des monnaies du type "cubiste"? En revanche, les dauphins sont particulièrement stylisés. Dans Moneta 28, cette monnaie est classée en "Rhoda 3e groupe" et datée de la fin du troisième siècle avant J.-C. Les auteurs donnent d'ailleurs un poids de 3,75 grammes pour étayer leur datation, alors même que le poids moyen (des 25 exemplaires dont le poids est indiqué) est de 3,44 grammes, avec un écart allant de 2,46 à 4,41 grammes. Si certaines de ces monnaies datent effectivement de la fin du troisième siècle, l'assimilation excessive à partir des revers seuls peut devenir grotesque.

Historique


LONGOSTALÈTES (Région de Narbonne)

(IIe - Ier siècle avant J.-C.)

Ce peuple qui occupait la plus grande partie des départements de l'Aude et de l'Hérault n'est cité ni par Ptolémée, ni par Strabon, ni par César. Leur monnayage ne nous est connu que par les trésors de Béziers (Hérault) découvert en 1871 et qui contenait entre 750 et 800 monnaies de style languedocien ainsi que celui de Moussan dans l'Aude, découvert en 1967 et qui contenait 28 drachmes de style "languedocien".

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com