+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

brm_523795 - JULIA MAMÉE Sesterce

JULIA MAMÉE Sesterce TTB
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 130.00 €
Type : Sesterce
Date : 228
Nom de l'atelier/ville : Rome
Métal : cuivre
Diamètre : 31,5 mm
Axe des coins : 1 h.
Poids : 20,45 g.
Degré de rareté : R1
Officine : 6e
Commentaires sur l'état de conservation :
Bel exemplaire sur un flan idéalement centré des deux côtés. Joli buste de Julia Mamée ainsi qu’un beau revers aux détails bien visibles. Patine marron, légèrement tachée
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : IVLIA MAMA-EA AVGVSTA.
Description avers : Buste diadémé et drapé de Julia Mamée à droite, vu de trois quarts en avant (L4).
Traduction avers : "Iulia Mamæa Augusta", (Julia Mamée augusta).

Revers


Titulature revers : FELICIT-AS PVBLICA/ S|C// -.
Description revers : Felicitas (la Félicité) drapée debout à gauche, les jambes croisées, tenant un caducée de la main droite, le coude gauche appuyé sur une colonne.
Traduction revers : “Felicitas Publica”, (La Félicité publique).

Historique


JULIA MAMÉE

(+235) Julia Mamaea

Fille de Julia Mæsa, mère d'Alexandre Sévère - Augusta (221-235)

Julia Mamée est la fille de Julia Maésa et la sœur de Julia Soémias. Elle appartient à cette grande lignée des impératrices syriennes immortalisées par Jean Babelon. Elle est la petite-fille du prêtre du culte de la pierre noire d'Émèse dont Élagabal est le représentant le plus connu. Julia Mamée, comme sa tante Domna, sa mère ou sa sœur, est une intrigante. Elle a cependant épousé un petit procurateur d'origine syrienne mais va tout faire pour favoriser la promotion de son rejeton. Elle va d'abord intriguer pour faire renverser son neveu, Élagabal, afin de favoriser l'élévation de son fils. Pendant tout le règne d'Alexandre Sévère, elle sera omniprésente et tiendra les rênes du pouvoir. Elle entretient un cénacle de philosophes, dont Origène, et on lui prête des sympathies chrétiennes. Elle fut assassinée avec son fils.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com