+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fme_423629 - GRANDE BRETAGNE - VICTORIA Médaille de l’exposition de Londres

GRANDE BRETAGNE - VICTORIA Médaille de l’exposition de Londres SUP
150.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Médaille de l’exposition de Londres
Date : 1862
Nom de l'atelier/ville : UK, Londres
Métal : bronze
Diamètre : 77 mm
Graveur : WYON Leonard Charles (1826-1891)
Poids : 233 g.
Tranche : lisse + ESTIVANT BROs. CLASS XXXL.
Commentaires sur l'état de conservation :
Superbe médaille avec une très belle patine et quelques petites taches vertes

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Brittania assise à gauche, un lion à ses pieds, entre plusieurs jeunes filles représentant les produits du Commerce et de l'Industrie.

Revers


Titulature revers : 1862 / LONDINI / HONORIS / CAUSA.
Description revers : Couronne de chêne, au centre légende en quatre lignes.

Commentaire


Tranche inscrite en creux ESTIVANT BROS. CLASS XXXL.

Signée au droit D. MACLISE R. A. DES. LEONARD C. WYON FEC.et L. C. WYON. FEC. au revers.
Leonard Charles Wyon (1826-1891) était un graveur britannique, réputé pour ses monnaies d’or et d’argent frappées pour la reine Victoria en 1887 et la monnaie de bronze, en usage de 1860 à 1894.

L’Exposition universelle de 1862 se tint à Londres du 1er mai au 1er novembre 1862. Outre les jardins de la Royal Horticultural Society, dans South Kensington, elle occupait l'emplacement des actuels Musée d'histoire naturelle de Londres et Science Museum..

Historique


GRANDE BRETAGNE - VICTORIA

(20/06/1837-22/01/1901)

Victoria (1819-1901) est la fille d'Édouard, duc de Kent, et petite-fille de Georges III. Elle succède à son oncle Guillaume IV en 1837 et épouse son cousin Albert, prince de Saxe-Cobourg en 1840, contre l'avis de sa mère. Elle a de lui neuf enfants mais devient veuve en 1861. Tout en respectant les règles du régime parlementaire, elle tente d'imposer ses vues dans le domaine des affaires étrangères. Son favori, Disraeli, lui fait donner le titre d'impératrice des Indes en 1876. Respectée et aimée, active et autoritaire, Victoria apparaît à son époque comme le symbole de l'Angleterre impérialiste. Son règne marque l'apogée de la puissance britannique.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x