+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fme_423820 - CHARLES X Médaille d’érection de la barrière de Pantin

CHARLES X Médaille d’érection de la barrière de Pantin  TTB+
200.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Médaille d’érection de la barrière de Pantin
Date : 1825
Nom de l'atelier/ville : 75 - Paris
Métal : bronze
Diamètre : 51 mm
Graveur : DEPAULIS Alexis-Joseph (1790-1867)
Poids : 63 g.
Tranche : lisse
Commentaires sur l'état de conservation :
Médaille homogène avec un bel aspect de patine ancienne malgré quelques traces de circulation

Avers


Titulature avers : CAROLVS. X. FRANC. - ET. NAV. REX.
Description avers : Tête à gauche de Charles X.

Revers


Titulature revers : LE 4. NOVEMBRE I825. / FETE DE S. M. CHARLES X. / POSE DE LA 1RE. PIERRE DE LA BARRIERE DE PANTIN / PAR M. LE CTE. CHABROL DE VOLVIC / CONSEILLER D'ETAT PREFET DU / DEPARTEMENT DE LA SEINE / ASSISTE DE M. LE BON. WALKENAER / SECRETAIRE GENERAL DE / LA PREFECTURE // EN PRESENCE DE MM. DELAVAU / CONSEILLER D'ETAT PREFET DE POLICE. / LAMBOT DE FOUGERES SECRET. GAL. BARON BELLART / PRESIDT. DU CONSL. GL. LES MEMBRES DE CE CONSEIL / HUTTEAU D'ORIGNY MAIRE DU 5E ARRONDT. // ET DE MM. VTE. HERICART DE / THURY DIRR. DES TRAV. DE PARIS. / VTE. D'AUDIFFRET, DIRR. DE L'OCTROI DE PARIS. / ST. PIERRE LESPERRET. BOUTELAUD ET BOMPART / REGISSEURS // M. J.MOLINOS ARCHITECTE INSPR. GENERAL / DES TRAV. PUBLICS DU DT. DE LA SEINE / ET DE LA VILLE DE PARIS..

Commentaire


La barrière de Pantin faisait partie des barrières d'octroi du mur des Fermiers généraux de Paris. La barrière de Pantin était située au sud de la place de la Bataille de Stalingrad, sur l'axe de la rue La Fayette, entre la barrière Saint-Martin et la barrière de la Boyauderie..

Historique


CHARLES X

(16/09/1824-2/08/1830)

Charles X, petit-fils de Louis XV et frère cadet de Louis XVI, est connu comme comte d'Artois. Il succède à Louis XVIII le 16 septembre 1824. Son règne démarre avec des mesures libérales sans suite. Charles X est le dernier roi sacré à Reims, le 29 mai 1825. Il laisse le gouvernement à Villèle qui prend des mesures réactionnaires comme la loi d'indemnisation des émigrés d'un milliard de francs-or ou le licenciement de la Garde nationale. Malgré la dissolution de la Chambre en 1821, l'opposition libérale est renforcée et, en janvier 1828, Villèle est remplacé par Martignac qui tente l'apaisement. Rapidement renvoyé en août 1829, Martignac est remplacé par un représentant des ultras, Polignac. Le roi dissout la Chambre le 16 mai 1830 mais la nouvelle chambre élue en juillet est de nouveau à majorité libérale. Charles X promulgue alors quatre ordonnances qui visent à limiter les pouvoirs et les libertés de la Chambre et tendent à suspendre la charte de 1814. Cela provoque la révolution des 27/29 juillet, plus connue sous l'appellation des "Trois Glorieuses". Le 2 août 1830, Charles X abdique en faveur de son petit-fils Henri V, après avoir nommé Louis-Philippe lieutenant général du royaume.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com