Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bga_181286 - CENTRE, INCERTAINES Bronze à l'aigle (semis ou quadrans), imitation

CENTRE, INCERTAINES Bronze à l aigle (semis ou quadrans), imitation TB
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 40.00 €
Type : Bronze à l'aigle (semis ou quadrans), imitation
Date : c. 15-10 AC.
Métal : bronze
Diamètre : 19 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 2,33 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Bronze très décentré au droit et complet au revers, mais de frappe molle et recouvert d’une patine verdâtre (surtout au droit). Sinon flan granuleux
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : IMP - [CAESAR].
Description avers : Tête laurée d’Auguste à droite ; grènetis.
Traduction avers : “Imperator Cæsar”.

Revers


Titulature revers : [AVGVSTVS].
Description revers : Aigle de face, les ailes déployées ; légende au-dessus.

Commentaire


Si ce monnayage est une imitation servile du monnayage romain, il doit néanmoins être considéré comme gaulois au même titre que les premiers statères imités des statères de Philippe II.

Historique


CENTRE, INCERTAINES

(Ier siècle avant J.-C.)

Souvent ces séries monétaires à l'aigle (RPC. 508 = RIC. 227 = BN 4730) ou au taureau (RPC. 509 = RIC 228 = LT. 9266) ont été données à l'atelier impérial de Lyon. Cette attribution est remise en cause par les celtisants qui préfèrent y voir un monnayage purement local. Les auteurs du Roman Provincial Coinage voudraient y reconnaître des ateliers auxiliaires, dépendants de la capitale des Gaules et ayant peut-être monnayé pour le compte des troupes cantonnées dans la région. En fait, il pourrait s'agir d'émissions romanisées des Éduens, des Séquanes ou des Lingons, voire des Leuques ou des Trévires. L'atelier ou les ateliers qui auraient fabriqué ces espèces sont toujours situés au nord de Lyon. Ces ateliers auraient alors rempli le même rôle que Vienne, Orange, Narbonne, Lyon ou Nîmes une trentaine d'années plus tôt : la création, l'alimentation et la diffusion d'un petit numéraire d'appoint afin de suppléer ou de remplacer le monnayage purement celtique démonétisé.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com