+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_08470 - ARDENNES - DUCHÉ DU RETHÉLOIS - LOUIS DE GONZAGUE ET HENRIETTE DE CLÈVES Jeton de la fondation pour le mariage des “Filles-Madame” 1641

ARDENNES - DUCHÉ DU RETHÉLOIS - LOUIS DE GONZAGUE ET HENRIETTE DE CLÈVES Jeton de la fondation pour le mariage des “Filles-Madame” TTB
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet (2014)
Prix : 28.00 €
Type : Jeton de la fondation pour le mariage des “Filles-Madame”
Date : 1641
Métal : laiton
Diamètre : 27 mm
Axe des coins : 6 h.
Tranche : lisse
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : LVD. GONZAGA. ET. HENRI - CA. CLIVEN. DDVC. NIVERN..
Description avers : Armes de Louis et Henriette surmontées du Mont Olympe.

Revers


Titulature revers : IN FERVORE CHARITATIS GRAM DNI EXPECTAM.
Description revers : Un autel ; dessus, le nom de Dieu en hébreu dans les nuages d'où tombe la manne en abondance.
Traduction revers : Nous attendons la grâce du seigneur dans la ferveur de la charité ; sur l'autel : 1641.

Historique


ARDENNES - DUCHÉ DU RETHÉLOIS - LOUIS DE GONZAGUE ET HENRIETTE DE CLÈVES

(1581-1595)

Louis de Gonzague, né à Mantoue le 13 septembre 1539, est le fils cadet du duc Frédéric II de Mantoue. Naturalisé français en 1550, il épouse Henriette de Clèves, sœur et héritière de François II de Clèves, duc de Nevers et gouverneur de Champagne, le 4 mars 1565. Par ce mariage, il devient comte de Rethel (érigé en duché-pairie en 1581) et beau-frère du prince Henri de Condé et du duc Henri de Guise. Il embrasse la carrière des armes et sert les rois François II, Charles IX, Henri III puis Henri IV. Il meurt le 22 octobre 1595. Catholique, il signa la Ligue à la sollicitation de son beau-frère, le duc de Guise, mais se détache rapidement pour prendre le parti d'Henri III. Il reste neutre dès l'avènement d'Henri IV mais se rapproche rapidement et lui apporte son soutien lors du siège de Paris. Henriette de Clèves mourut à Paris le 24 juin 1601. La libéralité et la piété des époux les conduisirent à créer des couvents et la fondation des "Filles-Madame" dans le Rethélois.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com