Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v30_1024 - TUNISIE - PROTECTORAT FRANÇAIS - MOHAMED EL - NACEUR BEN MOHAMED Frappe d’épreuve double face au module de 5 centimes 1325 et 1321 AH, en argent 1907 Paris SPL

TUNISIE - PROTECTORAT FRANÇAIS - MOHAMED EL - NACEUR BEN MOHAMED Frappe d’épreuve double face au module de 5 centimes 1325 et 1321 AH, en argent 1907 Paris SPL
MONNAIES 30 (2007)
Prix de départ : 350.00 €
Estimation : 1 000.00 €
Prix réalisé : 350.00 €
Nombres d'offres : 1
Offre maximum : 555.00 €
Type : Frappe d’épreuve double face au module de 5 centimes 1325 et 1321 AH, en argent 
Date: 1907 
Nom de l'atelier/ville : Paris 
Métal : argent 
Diamètre : 25,17  mm
Axe des coins : 6  h.
Poids : 7,51  g.
Tranche : lisse 
Degré de rareté : UNIQUE 
Commentaires sur l'état de conservation : Traces de manipulation et taches de patine très foncée 
Référence ouvrage:
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : en arabe : Mohamed el Naceur, frappé à Tunis, 5 centimes, 1325 AH .
Description avers : entre palme et branche d’olivier .
Titulature revers : en arabe : Mohamed el Hadi, frappé à Tunis, 5 centimes, 1321 AH .
Description revers : entre palme et branche d’olivier .
On reste perplexe devant cet essai monétaire dont les faces ne correspondent pas entre elles, sans face française. L’essai ne porte pas de différents, le métal précieux pourrait laisser penser à une frappe d’hommage en référence à la passation de pouvoir de Mohamed El Naceur à Mohamed el Hadi.

TUNISIE - PROTECTORAT FRANÇAIS - MOHAMED EL - NACEUR BEN MOHAMED

(AH 1324-1340 - 1906-1922)

Mohamed El-Naceur ben Mohamed (1855-1922) succéda à son cousin Mohamed El-Hadi ben Ali en 1906. Il règne jusqu'en 1922 et Mohamed El-Habib ben Mamum lui succède. Gabriel Alapetite (1854-1932) puis Étienne Flandrin (1853-1922) furent résidents de 1907 à 1918 et de 1918 à 1920, puis Lucien Saint (1867-1938) de 1920 à 1929.

Articles connexes