Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Boutiques monnaies billets de cgb.fr
En stock
Recherche avancée

Lt72 - Tant d'or que d'argent - La monnaie en Basse-Normandie à l'époque modernes (XVIe-XVIIIe siècle) JAMBU Jérôme

Tant d or que d argent - La monnaie en Basse-Normandie à l époque modernes (XVIe-XVIIIe siècle) JAMBU Jérôme
Prix : 25.00 €
Quantité
Ajouter au panier
Ajouter au panier
Auteur : JAMBU Jérôme 
Editeur : Presses Universitaires de Rennes 
Langue : français 
Caractéristiques : Rennes 2013, 16,5 x 24, broché, 639 pages 
Poids : 1060  g.
Commentaire
Article
La monnaie, dans le royaume de France à l’époque moderne, était à la fois un moyen d’échange, un étalon et une réserve de valeurs. L’empreinte, qui conférait à un morceau de métal plus ou moins précieux ces trois fonctions, véhiculait en outre des messages que l’autorité émettrice cherchait à diffuser auprès de ses peuples : la pièce de monnaie n’était donc pas un objet anodin et revêtait une importance particulière dans l’économie. C’est, pour la première fois, toute son histoire et son cheminement, de sa fabrication à sa circulation, dans un espace et une chronologie limités à la Basse Normandie et à l’époque moderne servant de pôle et de période d’observation, que ce livre relate.
La monnaie était soigneusement définie par le pouvoir qui octroyait à des officiers particuliers, hommes et femmes, la charge de la multiplier dans les ateliers monétaires. Toute la chaîne de production des espèces, « tant d’or que d’argent » comme le stipulaient les baux des maîtres d’ateliers, occupe le premier volet de cet ouvrage, de la frénétique recherche des métaux aux aspects techniques du travail, couvrant l’histoire des deux hôtels des monnaies de Saint-Lô et de Caen. La circulation monétaire en constitue la seconde partie. elle analyse la nécessité d’une économie monétaire et les règles d’utilisation de la monnaie, ainsi que les canaux de sa distribution et le rythme et la qualité de la monétarisation des échanges. elle s’attache aussi à présenter les différents moyens de paiement dont le public pouvait disposer : espèces françaises et étrangères certes, « tant d’or que d’argent » comme le précisaient encore, par exemple, les actes notariés, mais également cédules, lettres de change et premiers billets de banque. Ce livre aborde également toutes les fraudes dont la monnaie pouvait être victime, au premier rang desquelles figure le faux-monnayage.

cgb.fr est partenaire de cette publication.
Jérôme Jambu, Tant d'or que d'argent. La monnaie en Basse Normandie à l'époque moderne (XVIe-XVIIIe siècle), Presses Universitaires de Rennes, collection « Histoire », Rennes, 2013, 639 pages, 25 euros.

C'est avec un grand bonheur que j'ai pu lire l'ouvrage de Jérôme Jambu intitulé « Tant d'or que d'argent » consacré à la Monnaie en Normandie et aux ateliers monétaire de Saint-Lô et de Caen. Cet ouvrage lui a demandé dix ans de travail et a fait l'objet d'une thèse soutenue le 4 décembre 2008 devant l'université de Caen. Il est actuellement maître de conférences en histoire moderne à l'université de Lille 3/Charles-de-Gaulle.

Tout au long de sa lecture le titre Tant d'or que d'argent a résonné avec Tant de pertinence et de connaissances. Le travail de Jérôme Jambu dépasse de loin tous ceux de ses devanciers consacrés à d'autres régions ou ateliers monétaires. La monnaie est étudiée dans un sens large, ne se limitant pas la réflexion parfois simpliste du collectionneur-numismate. Parler des circuits monétaires, des enjeux financiers, des modes de thésaurisation, des saisies de monnaies prohibées... peut paraître rebutant et abscons. Sous la plume de Jérôme Jambu, ces différents aspects sont traités de manière concise et apparaissent d'une compréhension facile. Cela tient en partie à la structure solide de l'ouvrage découpé selon un plan clair avec de nombreux titres de chapitres ou chapeaux introductifs. Dans le corps de l'ouvrage, plusieurs transcriptions de documents d'archives, graphiques, illustrations rendent sa consultation encore plus agréable. Familier avec les documents d'archives, je peux affirmer que la liste des sources consultées est tout bonnement impressionnante et n'a pas d'équivalent pour l'Ancien Régime en matière de numismatique. De riches annexes présentent un corpus prosopographique portant sur le personnel de la Monnaie de Saint-Lô et de Caen. Pour les numismates, des annexes sont consacrés aux productions monétaires de ces deux ateliers entre 1515 et 1772. Nous y trouvons pour la première fois l'ensemble des chiffres de frappe de ces deux ateliers. Ceux de Caen sont particulièrement complets notamment suite à la découverte par Jérôme Jambu, dans les archives locales, des comptes qui n'avaient jamais été exploités. Ces comptes sont illustrés de monnaies types et feront le bonheur des numismates. cgb.fr est particulièrement fier d'avoir pu contribuer à l'édition de cet ouvrage ce qui a notamment permis de réduire le coût de vente de l'ouvrage fixé à seulement 25 euros pour 639 pages.
Plus qu'un ouvrage « à lire pour ne pas mourir idiot », un ouvrage à lire pour devenir intelligent et qui, sans nul doute servira de modèle aux travaux à mener sur les autres ateliers et régions françaises.

Arnaud Clairand - Bulletin Numismatique cgb.fr

.
Articles connexes