Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v11_1674 - SUISSE - CONFÉDÉRATION HELVÉTIQUE - CANTON DES GRISONS 5 batzen 1807 TTB

SUISSE - CONFÉDÉRATION HELVÉTIQUE - CANTON DES GRISONS 5 batzen 1807  TTB
MONNAIES 11 (2002)
Prix de départ : 60.98 €
Estimation : 121.96 €
Prix réalisé : 104.43 €
Nombres d'offres : 8
Offre maximum : 167.69 €
Type : 5 batzen 
Date : 1807 
Quantité frappée : 6398 
Métal : argent 
Titre en millième : 666  ‰
Diamètre : 26  mm
Axe des coins : 6  h.
Poids : 4,43  g.
Tranche : striée 
Degré de rareté : R2 
Commentaires sur l'état de conservation : Patine gris clair sur ce très bel exemplaire ayant peu circulé mais à la frappe un peu molle 
Référence ouvrage : HMZ.579 (200 FS)  - DP.1291 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : KANTON - GRAUBUNDEN .
Description avers : Écu aux armes du canton tenu par trois mains sortant des nuages, au-dessous 1807., le tout au-dessus de deux palmes .
Traduction avers : (Canton des Grisons) .
Titulature revers : V./ SCHWEIZER/ BATZEN .
Description revers : en trois lignes dans une couronne de chêne .
Traduction revers : (5 batzen suisse) .

SUISSE - CONFÉDÉRATION HELVÉTIQUE - CANTON DES GRISONS

Le canton des Grisons est le plus étendu des cantons suisses. Pendant deux siècles, la Suisse a exporté des mercenaires, considérés comme les meilleurs soldats d’Europe. La France en fit usage et doubla cet accord commercial d’un accord politique destiné à éviter que les Suisses ne fournissent des contingents à des ennemis de la France
La République helvétique imposée par les Français prit fin en 1803. Bonaparte, par l'Acte de médiation donna aux cantons suisses une nouvelle constitution qui prévoyait une aide militaire de 16.000 hommes en échange de la création d'une république fédérative où chaque canton avait son gouvernement, le suffrage presque universel fut établi, l'armée et la monnaie étaient communes.