Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

L96 - Standard catalog of world coins, 1601-1700, 3rd edition - 2003 KRAUSE Chester L., MISHLER Clifford

Standard catalog of world coins, 1601-1700, 3rd edition - 2003 KRAUSE Chester L., MISHLER Clifford
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 75.00 €
Auteur : KRAUSE Chester L., MISHLER Clifford 
Editeur : Krause Publications 
Langue : anglais 
Caractéristiques : Iola 2003, broché, 21,5x28, 1366 pages, plus de 18.500 reproductions, cotes et photographies, (en langue anglaise). 
Poids : 2100  g.
Lisibilité :
Illustrations :
Technicité :
Importance :
Commentaire
Article
Les Monnaies du Monde de 1601 à 1700. Ces ouvrages américains, très complets et régulièrement remis à jour, constituent de formidables livres de référence, pour des prix finalement très abordables. Pour chaque volume, toutes les monnaies sont illustrées et cotées selon plusieurs états de conservation. Les illustrations, la simplicité du classement ainsi que les différents tableaux et index rendent l'utilisation de ces ouvrages facile même pour le lecteur qui ne maîtrise pas la langue anglaise.
Comprend aussi un CD avec le catalogue en fichier pdf.
Chester L. Krause et Clifford Mishler, Standard Catalog of World Coins 1601-1700, 3rd edition, Iola 2003, 1366 pages, 18.500 photographies en noir et blanc, format 21x29,7, broché. Prix : 75 euros. (en langue anglaise). Vous pouvez vous procurer cet ouvrage auprès de CGF, 36 rue Vivienne 75002 PARIS, dans toutes les bonnes librairies spécialisées et sur internet à http://www.cgb.fr/boutique/librairie.html .

Voici la troisième édition du "World Coins XVIIe siècle" édité par l'éditeur américain Krause.

Cet ouvrage n'est pas à proprement un petit ouvrage de poche avec 1366 pages, 18.500 photographies en noir et blanc, plus de 2,4 kg. Pourtant, il peut être qualifié de " Digest "…
L'idée même de réaliser un ouvrage recensant toutes les monnaies frappées au XVIIe siècle sur l'ensemble de la planète est un pari assez fou, voire irréaliste.
Au XXe siècle, les frontières des pays deviennent relativement figées et il est assez facile d'y associer un monnayage précis. Ce n'est pas le cas au XVIIe siècle tant les états sont morcelés et multiples, les principautés et dépendances nombreuses, les frontières politiques et militaires changeantes.
Pourtant, la ligne éditoriale adoptée dans ce volume du " World Coins " est la même que celle adoptée par le " World Coins XXe siècle " avec un catalogue qui se joue parfois de l'histoire, de l'histoire monétaire et de ses grands mouvements, des réformations, …
Prenons l'exemple de la France. L'ordre du catalogue est le suivant : sur une base chronologique, cuivre, billon, argent et or à commencer par les deniers tournois, les doubles, … pour finir par les essais et les piéforts.
Vous aurez compris que cette volonté jusqu'au boutiste de faire un catalogue ordonné et rationnel selon les normes de notre XXIe siècle commençant, " modern " selon Clifford Mishler, nuit à la compréhension de la numismatique de l'époque.

Nous avons étudié plus en détail la partie française. Ne vous attardez pas trop sur la carte des ateliers qui fait figurer les ateliers de St Malo, Châlons-sur-Marne et Geneva ( ?) inactifs au XVIIe et omet l'atelier de Montauban. Le corpus présente de nombreuses erreurs avec des inversions d'ateliers ou de photographies. Les ½ francs d'Henri IV sont très mal traités avec des lacunes pour Paris (1601, 1604), Lyon (1601, 1605), Angers (1600, 1601, 1602, 1606, 1609, 1610) etc. De nombreuses lacunes aussi pour les ateliers de Bordeaux, Amiens, Dijon, Limoges… Malgré l'utilisation des travaux de Frédéric Droulers, les auteurs semblent s'être égarés dans la complexité de la numismatique française. L'utilisation de bons ouvrages tels que le Franciae IV aurait été judicieuse.
Ceci dit l'ouvrage constitue une compilation incomparable d'une grande partie de tout ce qui a été frappé au XVIIe siècle. Les nombreuses annexes, les index, le répertoire des abréviations et des légendes qui sont les atouts de la collection restent des outils précieux pour le lecteur. Si tous les types monétaires ne sont pas illustrés, on peut constater que de nombreuses illustrations ont été ajoutées par rapports aux deux premières éditions. Si ces éditions, parfois, privilégiaient les monnayages en argent et en or, de nombreux types monétaires ont été ajoutés surtout pour les monnaies de bronze de cuivre et de billon.
Selon les nouvelles normes de présentation de la collection, chaque type est très bien décrit avec le poids théorique, la composition, la description avers et revers. La numérotation a été revue. Les références du " Davenport " ont été abandonnées et ne sont plus que signalées en note. De très nombreuses parties ont été revues, en particuliers pour les états allemands, ce qui est tout à l'honneur des auteurs. Dans son introduction, Clifford Mishler considère que l'ouvrage a atteint sa forme définitive tout en étant conscient que le catalogue ne peut prétendre à l'exhaustivité. Cette troisième édition est donc plus qu'une réimpression et à défaut d'acheter de nombreux et hypothétiques ouvrages sur les monnayages de l'époque, elle devrait trouver sa place dans votre bibliothèque numismatique.
Laurent COMPAROT
.
Articles connexes