Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

bby_257629 - PHOCAS Solidus

PHOCAS Solidus
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 850.00 €
Type : Solidus 
Date 607-609 
Nom de l'atelier/ville : Constantinople 
Métal : or 
Titre en millième : 1000  ‰
Diamètre : 20,5  mm
Axe des coins : 6  h.
Poids : 4,23  g.
Degré de rareté : R2 
Officine : 8e 
Commentaires sur l'état de conservation : Exemplaire sur un flan large, bien centré des deux côtés à l’usure régulière. Beau portrait. Revers de style fin. Jolie patine de collection ancienne 
N° dans les ouvrages de référence :  -  -  -  -  -  -  - 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : d N FOCAS - PERP AVG/ -|* .
Description avers : Buste couronné, diadémé et cuirassé de Phocas de face, tenant un globe crucigère de la main droite .
Traduction avers : “Dominus Noster Focas Perpetuus Augustus”, (Notre seigneur Phocas perpétuel auguste) .
Titulature revers : VICTORIA - AVGYH/ -|*// CONOB .
Description revers : Ange debout de face, tenant une longue croix chrismée de la main droite et un globe crucigère de la main gauche .
Traduction revers : “Victoria Augusti”, (Victoire de l’auguste) .
Solidus léger de 23 siliques qui se caractérise par deux étoiles dans le champ à droite, au droit et au revers. Ce type de solidus est fabriqué à partir de 607 pour la seule huitième officine
Le solidus byzantin pèse 24 siliques (ou 24 carats d’or pur). Cependant, quelques solidi ont une masse plus faible (entre 23 et 20 siliques). Ces émissions commencent pendant le règne de Justinien 1er (après 538) et se terminent à la fin du VIIème siècle sous Justinien II. Elles s’étendent donc sur 150 ans. Ces pièces sont frappées surtout à Constantinople (quelques unes à Antioche, voire Ravenne) et sont toujours d’une rareté insigne. Le but recherché par l’émission de ces pièces n’est pas clair. – Il n’y a pas fraude, car ces solidi d’or pur sont marqués comme allégés, et de façon très nette, au moins pour des Byzantins. – Les principales trouvailles sont sur les routes commerciales aboutissant aux régions de la Baltique ou de l’Asie Centrale, dont l’économie, semble-t-il, ne pouvait absorber des pièces plus lourdes. – Enfin, ces solidi allégés étaient peut-être fabriqués spécialement pour être offerts à des notables barbares, parmi d’autres cadeaux.

PHOCAS

(23/11/602-5/10/610)

Phocas succéda à Maurice Tibère qui venait d'être assassiné en essayant de s'enfuir de Constantinople et de se réfugier chez son ami Chosroès II, roi des Sassanides. Pour venger son ami, le Sassanide reprit les hostilités contre les Byzantins et envahit la Syrie et l'Asie Mineure. Il s'empara de Césarée de Cappadoce et de Calcédoine. Pendant ce temps, les Avars se répandirent dans les Balkans, semant la mort sur leur passage. L'Empire semblait sur le point de se disloquer quand une révolte éclata à Carthage, menée par Héraclius et son père, exarque de Carthage. Ils chassèrent Phocas qui fut exécuté en 610.