Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations
Boutiques monnaies billets de cgb.fr
En stock
Recherche avancée

fjt_115139 - NOTAIRES DU XIXe SIECLE Notaires d’Orléans (Louis-Philippe)

NOTAIRES DU XIXe SIECLE Notaires d’Orléans (Louis-Philippe)
Prix : 110.00 €
Quantité
Ajouter au panier
Ajouter au panier
Type : Notaires d’Orléans (Louis-Philippe) 
Date : n.d. 
Métal : argent 
Diamètre : 30  mm
Axe des coins : 12  h.
Poids : 15,85  g.
Tranche : lisse 
Poinçon : lampe 
Degré de rareté : R1 
Commentaires sur l'état de conservation : Exemplaire superbe 
N° dans les ouvrages de référence :
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : LOUIS PHILIPPE Ier - ROI DES FRANÇAIS .
Description avers : Tête nue de Louis-Philippe Ier à droite ; signature DUBOIS .
Titulature revers : QUAE CREDIS, SACRA : - QUOD NOTAMUS LEX ; sur le cippe : NOTAIRES ARRONDt D'ORLEANS .
Description revers : Le Silence, deux doigts sur la bouche, appuyé sur un cippe gravé du miroir de la Prudence .
Traduction revers : (Nous écrivons ce que tu tiens pour sacré : la Loi) .
Poinçon lampe.

NOTAIRES DU XIXe SIECLE

La loi Le Chapelier du 17 juin 1791, qui dissout les corporations, donc les compagnies de notaires, puis la loi du 6 octobre 1791 suppriment les notaires royaux, apostoliques et seigneuriaux ainsi que la vénalité et l’hérédité de leurs offices. Toutefois, les auteurs de cette deuxième loi, reconnaissant la nécessité de l’authentification des actes et du devoir de conseil, instituent des notaires publics. Ainsi les notaires restent-ils en exercice en changeant de qualité. Cependant, après une décennie de tâtonnements législatifs, le Premier consul Bonaparte réorganise et modernise le notariat par la loi organique du 25 ventôse de l’an XI (16 mars 1803). Ce véritable « code du notariat » demeure encore aujourd’hui le texte de référence de la profession. Le notaire du XIXème siècle est une figure emblématique que l'on retrouve dans la littérature mais aussi à l'opéra. Une des figures les plus connues se trouve dans le troisième acte de l'opéra de Puccini, "Il Trittico", joué pour la première fois en 1918, et dont l'action se situe au XIXème siècle. L'air le plus célèbre est celui de Gianni Schicchi : « Si corre dal notaio !» (« Cours chez le notaire ! ») [http://www.youtube.com/watch?v=0OjuOxOCFVI]

.