Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v37_1597 - NIGER - RÉPUBLIQUE - HAMANI DIORI Série de quatre monnaies en or 1968 Paris SPL

NIGER - RÉPUBLIQUE - HAMANI DIORI Série de quatre monnaies en or 1968 Paris SPL
MONNAIES 37 (2009)
Prix de départ : 2 000.00 €
Estimation : 3 500.00 €
Prix réalisé : 2 000.00 €
Type : Série de quatre monnaies en or 
Date : 1968 
Nom de l'atelier/ville : Paris 
Quantité frappée : 1000 
Métal : or 
Titre en millième : 900  ‰
Axe des coins : 6  h.
Tranche : cannelée 
Degré de rareté : R2 
Commentaires sur l'état de conservation : Des marques de manipulation et de fines hairlines dans les champs mais les monnaies conservent tout leur brillant d’origine 
Référence ouvrage : KM/WC.20/7, 9, 10 et 11 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : REPUBLIQUE DU NIGER .
Description avers : Droit différent par monnaie .
Titulature revers : FRATERNITÉ/ TRAVAIL/ PROGRÈS// 1968 .
Description revers : Armes du Niger ; au-dessus valeur faciale .
Le coffret contient quatre monnaies d'or : 10 francs (représentant au droit des autruches ; 19,63 mm ; 3,13 gr), 25 francs (représentant au droit des chèvres sauvages ; 26,43 mm ; 7,98 gr), 50 francs (représentant au droit un lion : 32,64 mm ; 15,97 gr), 100 francs (représentant au droit la tête à gauche du président Hamani Diori ; 42,41 mm ; 32,01 gr).
Les monnaies sont contenues dans un magnifique coffret rouge avec leur certificat portant le n° 885.

NIGER - RÉPUBLIQUE - HAMANI DIORI

(1916-1989)

En 1946, le Niger devient un territoire d'Outre-Mer puis, en 1958, une république autonome au sein de la Communauté, malgré une campagne pour le « non » au référendum par le leader sawaba Djibo Bakary, opposé au chef du gouvernement Hamani Diori. Le 3 août 1960, le pays accède à l'indépendance. Hamani Diori est élu président par l'Assemblée nationale. L'opposition avec Djibo Bakary devient de plus en plus forte. Ce dernier, contraint à l'exil à la veille de l'indépendance et qui bénéficiait du soutien du camp progressiste, échoue dans sa tentative de prise du pouvoir.