Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v43_1095 - NICÉPHORE Ier et STAURACIUS Follis

NICÉPHORE Ier et STAURACIUS Follis
MONNAIES 43 (2010)
Prix de départ : 125.00 €
Estimation : 250.00 €
Prix réalisé : 165.00 €
Nombres d'offres : 2
Offre maximum : 195.00 €
Type : Follis 
Date 803-811 
Nom de l'atelier/ville : Constantinople 
Métal : cuivre 
Diamètre : 24  mm
Axe des coins : 6  h.
Poids : 5,14  g.
Degré de rareté : R2 
Commentaires sur l'état de conservation : Exemplaire sur un flan irrégulier, large et bien centré des deux côtés avec le métal pincé de deux côtés. Usure sur le portrait de Nicéphore Ier et très beau portrait de Stauracius. Joli revers. Patine noire 
N° dans les ouvrages de référence :  -  -  -  - 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : Anépigraphe .
Description avers : Bustes couronnés, vêtus de la chlamyde de Nicéphore Ier barbu et de Stauracius de face ; entre eux, une croix .
Titulature revers : [X/X/X] - N/N/N/ A .
Description revers : Grande M surmontée d’une croisette .
Ce type anépigraphe au droit a connu plusieurs attributions avant que Philip Grierson ne les donne à Nicéphore Ier et Stauracius
Ce type était parfois attribué à Constantin V et Léon IV. Ce type de follis est difficile à attribuer car les légendes sont souvent incomplètes ou hors champ et les portraits sont hiératiques.

NICÉPHORE Ier et STAURACIUS

(12/803-25/07/811)

Irène fut renversée en 802 par un complot de palais et Nicéphore Ier devînt empereur. Son fils Stauracius, qui avait épousé Théophano, fut nommé co-empereur en 803. En 811, après une brillante campagne menée contre les Bulgares, Nicéphore, après avoir vaincu Krum, le tsar des Bulgares, prit Pliska sa capitale, mais tomba dans une embuscade et fut tué. Stauracius, lui même gravement blessé, réussit à s'échapper et à rejoindre Constantinople. Il abdiqua le 2 octobre 811 en faveur de son beau-frère Michel Ier et se retira dans un monastère où il mourut au début de l'année suivante.