Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v21_2365 - NÉRON Tétradrachme syro-phénicien TB+

NÉRON Tétradrachme syro-phénicien TB+
MONNAIES 21 (2004)
Prix de départ : 120.00 €
Estimation : 250.00 €
Prix réalisé : 130.00 €
Nombres d'offres : 2
Offre maximum : 130.00 €
Type : Tétradrachme syro-phénicien 
Date : an 9/ 111 
Nom de l'atelier/ville : Antioche, Syrie, Séleucie et Piérie 
Métal : argent 
Diamètre : 24  mm
Axe des coins : 12  h.
Poids : 14,23  g.
Commentaires sur l'état de conservation : Exemplaire convenable, complet et totalement lisible 
Référence ouvrage : Prieur 85 (79 ex.)  - RPC.4185 
Pedigree : Cet exemplaire provient de MONNAIES XVI, 31 décembre 2002, n° 479 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Description avers : Tête laurée de Néron à droite avec l'égide (O*4) .
Légende avers : NERWN KAISAR - SEBASTOS, (Nerwn Kaisaros Sebastos) .
Traduction avers : (Néron césar auguste) .
Description revers : Aigle debout à droite sur un foudre ailé, les ailes déployées ; dans le champ à droite, une palme verticale .
Légende revers : [ETOUS]/ AIR f .
Traduction revers : (an 111 / 9) .
Le portrait de cet exemplaire est intermédiaire entre le portrait jeune des premières frappes de tétradrachmes et le portrait âgé et épaissi que l’on retrouve sur les deniers de Rome.

NÉRON

(13/10/54-9/06/68) Nero Claudius Cæsar Drusus Germanicus

La réforme monétaire de 64 permit de restaurer les finances de l'état tout en faisant supporter aux habitants de l'Empire le prix de celles-ci. Cette année 64 est marquée par le grand incendie de Rome et ses conséquences, dont la persécution contre les Chrétiens de la ville. L'année suivante, c'est la découverte de la conspiration de Pison, la mort de Sénèque et de Lucain. En 66, Tiridate est intronisé roi d'Arménie à Rome. Néron se rend ensuite en Grèce où il se produit sur scène et proclame "La liberté de la Grèce". Les excès de l'empereur provoquent au début de l'année 68 une vague de mécontentement qui culmine avec la révolte de Vindex en Gaule, de Galba et d'Othon en Espagne. Néron est déclaré ennemi public par le Sénat. Il se suicide le 9 juin pour ne pas tomber vivant aux mains de ses ennemis.