Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

bpv_123233 - NÉRON Drachme TB+/B

NÉRON Drachme TB+/B
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 65.00 €
Type : Drachme 
Date : 63-64 
Nom de l'atelier/ville : Césarée, Cappadoce 
Métal : argent 
Diamètre : 16,00  mm
Axe des coins : 12  h.
Poids : 2,63  g.
Degré de rareté : R1 
Commentaires sur l'état de conservation : Flan irrégulier. Patine grise 
Référence ouvrage : RPC.3649  - Syd.85 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : [NERO CLAVD DIV]I CLAVD F CAESAR AVG GERMA .
Description avers : Tête laurée de Néron à droite (O*) .
Traduction avers : “Nero Claudius Divi Claudi Filius Cæsar Augustus Germanicus”, (Néron Claude fils du divin Claude césar auguste germanique) .
Titulature revers : ET I .
Description revers : Mont Argée .
Traduction revers : “Etous I” (dixième année) .
Poids léger. Les auteurs du Roman Provincial Coinage ont répertorié 8 drachmes avec 5 coins de droit.

NÉRON

(13/10/54-9/06/68) Nero Claudius Cæsar Drusus Germanicus

Auguste (13/10/54-9/06/68)

Néron est certainement l'un des empereurs les plus connus, grâce à Tacite et à Suétone, mais aussi l'un des plus décriés. C'est le dernier représentant de la dynastie Julio-Claudienne. Fils d'Agrippine, la seconde femme de Claude, et de Cneius Domitius Ahenobarbus, il est né en 37. Il descend à la fois d'Auguste par sa mère et de Julie par son grand-père maternel, Germanicus. Après l'assassinat de Claude par Agrippine avec l'aide de Locuste en 54, âgé de 17 ans, il commence son règne sous de bons auspices. Aidé de Sénèque, son précepteur, et de Burrus, préfet du Prétoire, il gouverne intelligemment avec le Sénat. Il a épousé Octavie, la fille de Claude et de Messaline. Le frère d'Octavie, Britannicus, meurt dans des conditions mystérieuses en 55 après J.-C. (empoisonné ?). Après le "quinquennum aureum" (54-59), l'empereur fait ou laisse assassiner sa mère. Les neuf dernières années du règne vont déstabiliser le principat.