Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

Cv27 - Monnaies 27, Monnaies Romaines : Collection Daniel COMPAS, Lyon au Bas Empire et Monnayages du Haut Empire PRIEUR Michel, SCHMITT Laurent

Monnaies 27, Monnaies Romaines : Collection Daniel COMPAS, Lyon au Bas Empire et Monnayages du Haut Empire PRIEUR Michel, SCHMITT Laurent
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 20.00 €
Auteur : PRIEUR Michel, SCHMITT Laurent 
Editeur : CGF 
Langue : français 
Caractéristiques : Paris 2006, broché, 14,5 x 21, 468 pages, 722 numéros tous illustrés en couleur 
Poids : 760  g.
Lisibilité :
Illustrations :
Technicité :
Importance :
Commentaire
Article
VSO 27 spécial Monnaies Romaines : Collection Daniel COMPAS, Lyon au Bas Empire et Monnayages du Haut Empire.
Notre nouvelle vente sur offres est en ligne sur notre site www.cgb.fr
Elle comprend :
- 503 monnaies de Lyon (entre Aurélien et Jovin)
- 120 deniers entre Pompée et Gordien III
- 99 sesterces, dupondii et as entre Auguste et Postume
- 2 aurei de Galba et Vespasien.
Clôture de la vente le 19 octobre 2006. Attention : le nombre de catalogue disponible est limité.
La liste des prix réalisés sera envoyée gracieusement sur demande aux acheteurs du catalogue. Merci de bien noter votre numéro de facture..
MONNAIES XXVII est terminé, c'est un beau bébé. C'est normal. La collection de Daniel Compas est fantastique. Il n'y a pas une " monnaie à jeter ". En fait sur 503 numéros, il y a deux cents monnaies que je ne reverrai jamais. Il y a deux cents monnaies intéressantes et/ou rares, voire très rares et il y a une centaine de monnaies plus courantes qui auraient pu se trouver dans un MONNAIES ou un ROME, mais qui appartiennent à la collection Daniel Compas. Elles viennent compléter et enrichir l'ensemble. Vous qui allez recevoir ce catalogue, ce n'est ni une incantation ni une prière, vous allez découvrir trente ans de la vie d'un collectionneur, trois mois de travail d'une équipe, regardez. Chaque fois que nous réalisons un catalogue et que je le fais imprimer, je ne peux m'empêcher de penser à la couverture d' " Astérix et Cléopâtre " avec tout ce qui a été nécessaire pour réaliser cette bande dessinée.
MONNAIES XXVII, c'est réellement un travail de romain. Michel Prieur me dit même, trop spécialisé, car destiné à une élite de collectionneurs ou de chercheurs qui verront surtout les coquilles inévitables et inhérentes à un tel travail.
Reprenons la genèse de ce qui est devenu MONNAIES XXVII. Il y a maintenant trois ans, Daniel Compas m'a interrogé en me posant la question de confiance : " Si je vends ma collection, seriez vous prêt à en faire un catalogue spécialisé ? ". Je lui ai répondu par la négative, la valeur financière de l'ensemble (environ 150.000 €) n'était pas suffisante pour justifier la réalisation d'un catalogue avec la seule collection Compas. Mais je lui ai promis que le jour où il se déciderait à vendre, nous réaliserions le catalogue que jamais personne d'autre ne pourrait envisager de faire. Trois ans ont passé et Daniel s'est décidé au printemps 2006 en sachant que la vente devait être terminée pour octobre 2006, avant la vente générale de fin d'année. J'ai récupéré les monnaies le 10 avril et commencé à travailler le 20 mai. Mais, quand je dis JE, je devrai dire nous car Éric a fait les photos, Nicolas fait les tableaux, relu tous les textes, vérifié chaque liaison de coin, re-vérifié chaque numérotation. Samuel s'est arraché les cheveux et les yeux pour la mise en page pour mettre en valeur chaque pièce, pour lui donner une allure et un sens. Et Michel qui me repoussait dans mes derniers retranchements pour que je livre non pas un ouvrage d'érudition, mais un livre ouvert à tous, afin de mettre les monnaies romaines entre toutes les mains et une monnaie romaine dans chaque main. Et les seize autres personnes de l'équipe ont fait tourner la machine pendant que nous avions " la tête dans le guidon ", histoire que nous trouvions quand même notre salaire à la fin du mois !
Quand vous avez vécu pendant trois mois avec un sujet comme le monnayage de l'atelier de Lyon au Bas Empire, vous le connaissez par coeur et en même temps vous baignez tellement dedans que vous pouvez passer à côté de ce qui est important : les monnaies. Combien de fois, les uns ou les autres, en classant, en photographiant, en mettant en page, n'avons vous pas dit une fois, cent fois : " quelle est belle ! ", " combien vaut elle ? ", " je me (re)mettrai bien à collectionner. ". Car chaque monnaie est une Émotion. Et des émotions, nous en avons eu, et le mot émotion est parfois faible. En langage trivial, je pourrais affirmer que certaines pièces " sont à faire sauter des boutons de culotte", mais à ce niveau là, la fusion devient charnelle.
Aujourd'hui, quand vous lirez ces lignes, c'est à vous que nous passons le témoin en espérant que le catalogue de la collection Daniel Compas vous procurera autant de joie à le compulser ou à le lire entièrement que nous avons eu à le rédiger et à travailler autour de cette collection exceptionnelle.
Notre plus grande récompense serait que chacune des monnaies de la collection Compas commence une nouvelle histoire dans une autre belle collection, celle que vous construisez.
Bonne chance à tous !
Laurent SCHMITT - BULLETIN NUMISMATIQUE CGB-CGF n°25 - Septembre 2006.
Articles connexes