Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

E-auction 201-130033 - MAXIMIEN HERCULE Aurelianus

MAXIMIEN HERCULE Aurelianus
Vous devez être connecté et approuvé par cgb.fr pour participer à une "e-auction/live-auction" de cgb.fr, . Les validations de compte sont effectuées dans les 48 heures qui suivent votre enregistrement, n'attendez pas les deux derniers jours avant la clôture d'une vente pour procéder à votre enregistrement.En cliquant sur "MISER", vous acceptez sans réserve les conditions générales des ventes privées des e-auctions de cgb.fr et les conditions générales des ventes privées des live auctions de cgb.fr. La vente sera clôturée à l'heure indiquée sur la fiche descriptive, toute offre reçue après l'heure de clôture ne sera pas validée. Veuillez noter que les délais de transmission de votre offre à nos serveurs peuvent varier et qu'il peut en résulter un rejet de votre offre si elle est expédiée dans les toutes dernières secondes de la vente. Les offres doivent être effectuées avec des nombres entiers, vous ne pouvez saisir de , ou de . dans votre offre. Pour toute question cliquez ici pour consulter la FAQ des e-auctions.

PAS DE FRAIS ACHETEUR.
Estimation : 225 €
Prix : 125 €
Offre maximum : 125 €
Fin de la vente : 20 février 2017 14:17:30
participants : 8 participants
Type : Aurelianus 
Date: printemps 290 - 291 
Date: 290-291 
Nom de l'atelier/ville : Lyon 
Métal : billon 
Titre en millième : 50  ‰
Diamètre : 22,00  mm
Axe des coins : 5  h.
Poids : 3,66  g.
Degré de rareté : R2 
Officine : 1re 
Commentaires sur l'état de conservation : Exemplaire de qualité exceptionnelle sur un flan bien centré des deux côtés avec les grènetis visibles. Portrait de toute beauté avec le globe. Revers de haut relief, finement détaillé. Magnifique patine de médaillier avec des reflets acier. Conserve l’intégralité de son brillant de frappe et de son coupant d’origine 
Référence ouvrage:  -  -  -  - 
Pedigree : Cet exemplaire provient de la collection P. L. et de MONNAIES 45, n° 648 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : IMP MAXIMIANVS AVG .
Description avers : Buste radié consulaire de Maximien Hercule à gauche, vu de trois quarts en avant, tenant un globe de la main droite (H1) .
Traduction avers : “Imperator Maximianus Augustus”, (L'empereur Maximien auguste) .
Titulature revers : IOVI - AVGG/ -|-// A .
Description revers : Jupiter nu debout à gauche, le manteau sur l'épaule gauche tenant un globe nicéphore de la main droite et un sceptre long de la gauche ; à ses pieds, un aigle debout à gauche, détournant la tête à droite .
Traduction revers : “Iovi Augustorum”, (Au Jupiter des augustes) .
Avec l’intégralité de son argenture superficielle. Rubans de type 3 aux extrémités bouletées. Sur cet exemplaire tous les détails de la robe consulaire sont bien visibles en particulier les manteaux de cérémonie “toga picta” et “toga palmata” qui font partie des ornements du Triomphe, “ornementa Triumphalia”. Le globe, très particulier, est orné d’une croisette. Malgré la rareté du type, nous n’avons pas relevé d’identité de coin pertinente. C’est le huitième exemplaire signalé. Prendra le numéro 337 e dans le Supplément III du Bastien.

MAXIMIEN HERCULE

(10/12/285-02/310) Marcus Aurelius Valerius Maximianus

Auguste I (1/04/286-1/05/305)

Maximien est né à Sirmium vers 250. Il a "le front bas, la figure ridée, le nez en trompette, le menton et le cou épais, la barbe hirsute" d'après "Les empereurs romains", op. cit., p. 119. Cette description ne ressemble pas tellement aux portraits des argentei qui sont stéréotypés et pas forcément reconnaissables. Il est choisi par Dioclétien pour le seconder. Il est d'abord césar, puis auguste à partir d'avril 286, et c'est la fondation de la Dyarchie. Maximien s'installe à Trèves et doit lutter contre les invasions barbares et l'usurpation de Carausius en Bretagne. En 293, à la création de la Tétrarchie, il est secondé par Constance Chlore. Dioclétien oblige Maximien à abdiquer le 1er mai 305. Il accepte mal la retraite et va soutenir son fils Maxence quand celui-ci s'empare de Rome le 28 octobre 306. Il reprend du service comme auguste en 307 et aide Constantin à qui il donne sa fille Fausta en mariage. Maximien est obligé d'abdiquer à la conférence de Carnuntum le 11 novembre 308. Une dernière fois, il reprend la pourpre au début 310 à Marseille avant de se suicider ou d'être assassiné.