Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

bby_215669 - MANUEL Ier COMNÈNE Hyperpère

MANUEL Ier COMNÈNE Hyperpère
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 380.00 €
Type : Hyperpère 
Date c. 1143-1180 
Nom de l'atelier/ville : Constantinople 
Métal : électrum 
Titre en millième : 833  ‰
Diamètre : 28  mm
Axe des coins : 6  h.
Poids : 4,20  g.
Degré de rareté : R1 
Commentaires sur l'état de conservation : Exemplaire sur un flan extrêmement large et mince, scyphate, parfaitement centré des deux côtés. Très beaux sujets. Portrait du Christ imberbe (enfant) de toute beauté. Belle représentation du revers. Jolie patine de collection 
N° dans les ouvrages de référence :  -  -  -  -  - 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : IC - XC .
Description avers : Buste du Christ nimbé de face, vêtu du pallium et du colombium, bénissant de la main droite et tenant les Évangiles de la gauche .
Légende avers : + KE ROHQEI .
Traduction avers : (Notre seigneur Dieu, Jésus Christ) .
Description revers : Manuel Ier debout de face ; Manuel Ier est couronné, vêtu du divitision et du loros, tenant l’akakia de la main droite et le labarum de la main gauche .
Légende revers : MA/NuHA DES/PO/TH -T/w/ POR/Fu/ROG/(NH)/T .
Traduction revers : (Manuel despote né dans la pourpre) .
Scyphate. Très beau buste du Christ imberbe
Comme pour Alexis Ier, Manuel Ier Comnène continua la fabrication de la nouvelle espèce, l'hyperpère, solidus de 20 carats de fin.

MANUEL Ier COMNÈNE

(8/04/1143-24/09/1180)

Le très long règne de Manuel Ier marque le dernier sursaut byzantin avant la chute de 1204. Imprégné de culture latine, il dut faire face à la deuxième croisade (1147-1149), dirigée par Louis VII de France qui, avec l'aide des Normands de Roger II, s'attaqua à Byzance. Les Normands s'emparèrent d'une partie de la Grèce (Corinthe et Thèbes). Louis VII dut rentrer en France juste avant de divorcer d'Aliénor d'Aquitaine. Manuel était le gendre de Conrad III et Frédéric Barberousse fut son ennemi juré. L'empereur d'Allemagne poussa le sultan d'Iconium à se révolter contre les byzantins qui furent écrasés à la bataille de Myrioscéphalon en 1176. Après un règne de 37 ans, Manuel s'éteignit en 1180, laissant Byzance affaiblie, proie facile pour les chrétiens et les musulmans.