Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v19_0250 - MACRIN Cinq assaria, (MB, Æ 27) TTB

MACRIN Cinq assaria, (MB, Æ 27) TTB
MONNAIES 19 (2004)
Prix de départ : 120.00 €
Estimation : 180.00 €
Prix réalisé : 165.00 €
Nombres d'offres : 3
Offre maximum : 165.00 €
Type : Cinq assaria, (MB, Æ 27) 
Date : 217-218 
Nom de l'atelier/ville : Marcianopolis, Mésie Inférieure 
Métal : cuivre 
Diamètre : 27  mm
Axe des coins : 6  h.
Poids : 11,89  g.
Degré de rareté : R1 
Commentaires sur l'état de conservation : Très beaux portraits. Jolie patine vert olive foncé 
Référence ouvrage : SNG/H.145  - AMNG. 1/765 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Description avers : Têtes affrontées de Macrin et de Diaduménien laurée pour le premier et nue pour le second .
Légende avers : AUT K OPEL SEUH MAKRINOS K M OPEL ANTWNEI/NOS (Autokrator Kaisar Oppelios Seuhros Makrinos Kaisar Markos Opollios Antwneinos) .
Traduction avers : (L’empereur césar Opellius Sévère Macrin et César Marc Opellius Antonin) .
Description revers : Homonoia/ Concordia (la Concorde) drapée debout à gauche, tenant une patère de la main droite et une corne d’abondance de la main gauche, sacrifiant au-dessus d’un autel allumé .
Légende revers : UP PONTIANOU MARKIANOPOLITWN/ -|E, (Upatewn Pontanou Markianopoleitwn) .
Traduction revers : (Hypateon Pontanioy Marcianopolis) .

MACRIN

(11/04/217-8/06/218) Marcus Opellius Macrinus

Macrin est né en 164 à Cherchell en Maurétanie. Ce n'est pas un sénateur, mais un chevalier, d'origine indigène (maure). Il était procurateur de la "res privata" (caisse privée de l'empereur) de Caracalla puis préfet du Prétoire à partir de 212. Après l'assassinat de Caracalla le 8 avril 217, il est acclamé empereur le 11 avril. Il ne viendra jamais à Rome et reste à Antioche. Il fait diviniser Caracalla, mais exile Julia Domna qui se laisse mourir. Il prend le titre de Severus pour se rallier les partisans de la famille sévérienne et donne le prænomen d'Antoninus à son fils, Diaduménien, qui est promu césar. En essayant de se concilier tout le monde, il heurte l'armée qui regrette Caracalla. Des soldats, cantonnés à Émèse, proclament Élagabal le 16 mai 218. Vaincu en juin, Macrin s'enfuit. Apprenant la mort de Diaduménien, il tente de se suicider en se jetant de son char et est achevé par ses propres soldats.