Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

Live auction - bry_424418 - LOUIS XVI (MONARQUE CONSTITUTIONNEL) Écu dit “aux branches d'olivier” 1791 Paris SPL

LOUIS XVI (MONARQUE CONSTITUTIONNEL) Écu dit “aux branches d olivier” 1791 Paris SPL
Vous devez être connecté et approuvé par cgb.fr pour participer à une "e-auction/live-auction" de cgb.fr, . Les validations de compte sont effectuées dans les 48 heures qui suivent votre enregistrement, n'attendez pas les deux derniers jours avant la clôture d'une vente pour procéder à votre enregistrement.En cliquant sur "MISER", vous acceptez sans réserve les conditions générales des ventes privées des live auctions de cgb.fr. La vente commencera sa clôture à l'heure indiquée sur la fiche descriptive. Veuillez noter que les délais de transmission de votre offre à nos serveurs peuvent varier et qu'il peut en résulter un rejet de votre offre si elle est expédiée dans les toutes dernières secondes de la vente. Les offres doivent être effectuées avec des nombres entiers, vous ne pouvez saisir de , ou de . dans votre offre. Pour toute question cliquez ici pour consulter la FAQ des live auctions.

Les offres gagnantes seront soumises à 12% TTC de frais de participation à la vente.
Estimation : 3 000 €
Prix : 5 266 €
Offre maximum : 6 554 €
Fin de la vente : 13 juin 2017 16:13:06
participants : 3 participants
Type : Écu dit “aux branches d'olivier” 
Date : 1791 
Nom de l'atelier/ville : Paris 
Métal : argent 
Titre en millième : 917  ‰
Diamètre : 41,5  mm
Axe des coins : 6  h.
Poids : 29,56  g.
Tranche : (rose) (fleuron) (rose) (fleuron) [(lis)] DOMINE (fleuron) (lis) (fleuron) SALVUM (rose) (fleuron) (rose) (feuron) (lis) (fleuron) (lis) FAC (fleuron) (lis) (fleuron) REGEM 
Degré de rareté : R2 
Commentaires sur l'état de conservation : Cet écu est frappé sur un flan régulier et large laissant apparaître une bonne partie des grènetis extérieurs. Exemplaire de poids lourd avec de hauts reliefs et ayant conservé son brillant de frappe. D’infimes traces de laminage au revers et faiblesse de frappe sur l’épaule du roi inhérente à ce type monétaire. Petit défaut de flan à 9 heures au revers 
Référence ouvrage : C.2187  - SCF.24A (198 ex.)  - Sobin129  - G.356  - Dr.606  - Dy.1708  - R.8/36  - Dr.2/616 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : LUD. XVI. D. G. FR. - ET NAV. REX. .
Description avers : Buste de Louis XVI à gauche, portant une veste brodée, avec l'ordre du Saint-Esprit, les cheveux noués sur la nuque par un ruban. B. DUVIV. F. sur la tranche du buste ; au-dessous (Mm) .
Traduction avers : (Louis XVI, par la grâce de Dieu, roi de France et de Navarre) .
Titulature revers : .SIT NOMEN DOMINI - A - BENEDICTUM (Mg) 1791 .
Description revers : Écu de France ovale, couronné entre deux branches d'olivier .
Traduction revers : (Béni soit le nom du Seigneur) .
Exemplaire particulièrement rare du 2e semestre avec le héron du maître Jean Dupeiron de la Coste. État de conservation exceptionnel. Il s’agit du plus bel exemplaire que nous ayons rencontré.

LOUIS XVI (MONARQUE CONSTITUTIONNEL)

(10/05/1774-21/01/1793) Monnaies Constitutionnelles

(1791-1793)

Le ministère girondin, formé le 23 mars 1792, déclare la guerre le 20 avril au roi de Bohême et de Hongrie, Léopold II. Rouget de Lisle compose la Marseillaise le 25 avril. La Patrie est déclarée "en danger" le 11 juillet. Les Parisiens et les Marseillais prennent les Tuileries et massacrent les défenseurs du château, Suisses et nobles, le roi et sa famille se réfugient auprès de l'Assemblée. Louis XVI est déchu de ses fonctions et interné au Temple le 12 août. Début septembre, des massacres ont lieu dans les prisons parisiennes, dont les Carmes, et font des milliers de victimes dont la princesse de Lamballe, l'amie de Marie-Antoinette. Dumouriez et Kellermann remportent la victoire de Valmy sur les Prussiens le 20 septembre 1792. La nouvelle est connue rapidement grâce au télégraphe de Chappe. Le lendemain, la république est proclamée et la royauté abolie lors de la première réunion de la Convention. Dumouriez bat les Autrichiens à Jemmapes le 6 novembre et occupe Bruxelles. Le procès du Roi débute le 10 décembre. Le 17 janvier, il est condamné à mort à une voix de majorité et est guillotiné le 21 janvier 1793.