Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v23_0685 - LÉONCE Semissis

LÉONCE Semissis
MONNAIES 23 (2004)
Prix de départ : 750.00 €
Estimation : 1 200.00 €
Prix réalisé : 865.00 €
Nombres d'offres : 5
Offre maximum : 1 000.00 €
Type : Semissis 
Date c. 695-698 
Nom de l'atelier/ville : Constantinople 
Métal : or 
Titre en millième : 1000  ‰
Diamètre : 23  mm
Axe des coins : 6  h.
Poids : 2,13  g.
Degré de rareté : R2 
Commentaires sur l'état de conservation : Très beau portrait. Flan légèrement voilé. Revers de haut relief 
N° dans les ouvrages de référence :  -  -  -  - 
Pedigree : Cet exemplaire provient de la collection Baude, 25-26 avril 1996, n° 257 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : D LEO-N PE AG .
Description avers : Buste diadémé, couronnée de face, vêtu du loros, tenant le globe crucigère .
Traduction avers : “Dominus Leontius Perpetuus Augustus”, (Seigneur Léon perpétuel auguste) .
Titulature revers : VICOTRIA AVGYS .
Description revers : Croix potencée posée sur un globule .
Traduction revers : “Victoria Augusti”, (Victoire de l’auguste) .
Les monnaies divisionnaires d’or deviennent très rares à partir de Justinien II, semissis et tremissis. Pour Léonce, en l’absence de pesée, les deux espèces avaient parfois été confondues. Seul le revers, croix potencée ou croix posée sur un globe permet de distinguer les deux types.

LÉONCE

(fin 695 - fin 698)

Le général Léonce, stratège du nome Hellas se révolta contre la tyrannie de Justinien II en 695. L'empereur eut la langue et le nez coupé et fut envoyé en exil à Cherson. Profitant de la crise politique, les Arabes reprirent leur conquête victorieuse de l'Afrique du Nord et s'emparèrent de Carthage en 698. Le régime de Léonce ne survécut pas à cette crise. Il fut renversé par Aspimar qui prit le nom de Tibère III. Léonce fut exilé après avoir été lui aussi mutilé. En 705, quand Justinien II reprit le pouvoir, après les avoir torturé et exposé au public, Léonce et Tibère III furent tous les deux exécutés.

Articles connexes