Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

Locc7255 - Le numéraire carolingien DEPEYROT G.

Le numéraire carolingien DEPEYROT G.
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 54.00 €
Auteur : DEPEYROT G. 
Editeur : Epona 
Etat du livre : Livre d'occasion. Couverture légèrement passée, sinon contenu impeccable, d'aspect entièrement neuf 
Langue : français 
Caractéristiques : Paris, 1993, broché, (21 x 29,7cm), 384 p. + 64 pl. (dessins) + graphique, 1ère éd 
Poids : 1166  g.
Commentaire
Article
Pépin le Bref, une fois son pouvoir consolidé, entreprit de recréer un système monétaire stable. Il imposa un type monétaire et un poids uniques à tous les ateliers. Les anciens deniers variés émis par et pour les Mérovingiens furent refondus et remplacés par des monnaies plus lourdes. Par la suite, les réformes monétaires se succédèrent: instauration de nouveaux types et détermination de nouveaux poids pour les frappes. Ces réformes furent poursuivies par Charlemagne et par ses héritiers, sans jamais reprendre de vastes frappes de monnaies d'or. Vers le milieu du neuvième siècle, les besoins liés aux guerres contre les Vikings, nécessitèrent une très forte augmentation de la production monétaire. Le nombre d'ateliers augmenta ainsi que leur production. Dès le dixième siècle, certains féodaux s'approprièrent le droit de frappe, entamant le privilège régalien. Ces frappes de plus en plus fréquentes, conjuguées à une baisse générale de la production monétaire marquèrent le terme des émissions monétaires carolingiennes.

Dans ce volume, sont inventoriées les très nombreuses émissions monétaires (plus de 1.200 types) effectuées par les ateliers royaux tout en mentionnant les productions féodales du dixième siècle (au total près de 280 ateliers). Une introduction analyse la métrologie, la diffusion, les rythmes des frappes et de thésaurisation, ainsi que la typologie et son évolution.

L'ouvrage est illustré par 6 cartes détaillant l'enfouissement des trésors, 68 planches de dessins de monnaies et 4 planches de photographies.
Articles connexes