Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

Lm126 - La Monnaie Romaine DEPEYROT Georges

La Monnaie Romaine DEPEYROT Georges
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 29.00 €
Auteur : DEPEYROT Georges 
Editeur : ERRANCE 
Langue : français 
Caractéristiques : Paris 2006, broché, (16 x 24 cm), 216 p., nombreuses photographies en noir et blanc 
Poids : 502  g.
Lisibilité :
Illustrations :
Technicité :
Importance :
Commentaire
Article
Une introduction à la numismatique romaine destinée à un public débutant. Une approche chronologique par grandes périodes.
Georges Depeyrot, La monnaie romaine 211 av. J.-C. – 476 apr. J.-C., éditions Errance, Paris 2006, 216 pages, nombreuses illustrations n&b, graphiques, tableaux dans le texte. Prix : 29 € (+ 5 € port). Code : LM 126

Encore un nouvel ouvrage sur les monnaies romaines ! Quand on regarde l’offre sur le marché français, les ouvrages de vulgarisation restent rares, surtout dans la langue de Voltaire. Les éditions Errance avec ce nouveau vade mecum nous livrent le dernier travail de Georges Depeyrot. Il faut dire qu’il est un auteur maison et que sa traduction de l’ouvrage d’Andrew Burnett, La numismatique romaine, de la République au Haut-Empire, publiée en 1988 se trouvait épuisée.
En un peu plus de 170 pages, Georges Depeyrot nous présente une introduction honnête sur le monnayage romain de la République romaine en 211 avant J.-C. au cinquième siècle après J.-C. en onze chapitres de longueur et de qualité inégales.
C’est le livre d’un honnête homme, mais un peu scolaire, ce qui correspond bien à son objet et n'est pas une critique. En dehors de l’analyse des graphiques et de quelques idées propres à l’auteur, il n’y a pas beaucoup de choses nouvelles dans cet ouvrage qui sera néanmoins très utile au débutant et aux étudiants du premier cycle universitaire. Les monnaies romaines permet d’avoir en un seul volume une vision globale du monnayage et d’une certaine pensée économique romaine que tous ne partagent pas forcément.
Cet ouvrage rendra cependant, pour un prix modique, de nombreux services à ceux qui seraient obligés d’aller en compulser de nombreux pour arriver au même résultat. Les illustrations sont souvent nombreuses et de bonne qualité, parfois mal légendées ou incomplètes ce qui est un peu dommage.
Les grands atouts du livre restent liés au Bas-Empire et aux différentes réformes monétaires que l’auteur maîtrise parfaitement et où il nous livre des jugements originaux.
Les trente dernières pages sont des tableaux chronologiques très utiles mais qu’il aurait été bon d’expliciter mieux pour en faciliter l’utilisation part le débutant.
Le collectionneur confirmé y trouvera une utile synthèse mais avec quelques bémols.
Derrière le numismate et l’économiste, l’analyste n’est jamais loin. Ses emprunts au génial ouvrage de R. Duncan-Jones, Money and Government in the Roman Empire, Cambridge 1994, sont nombreux et c’est d’ailleurs l’un des rares ouvrages cités dans la bibliographie en dehors des siens, à croire, que lui seul a écrit sur le monde romain depuis trente ans.
Par ailleurs, Georges Depeyrot continue à s’appuyer sur certaines attributions ou datations aujourd’hui dépassées ou remises en cause (Il aurait été utile qu’il consulte le livre de Dieter Kienast Römische Kaisertabelle ou les derniers travaux d’André Chastagnol. Lui qui fut souvent un agitateur d’idées n’a pas repris certains classements révolutionnaires de l’école anglaise, en particulier ceux de Philip Hill).
En résumé, La monnaie romaine sera lue par les débutants ou les profanes qui y trouveront une information claire, mais qu’il faudra parfois interpréter et mettre en perspective pour les lecteurs plus avertis. C’est cependant un ouvrage, facile d’accès et intelligible, mais n’y cherchez rien de révolutionnaire !

Laurent Schmitt - Bulletin Numismatique CGB-CGF Novembre 2006
.
Articles connexes