Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v36_1147 - JUSTIN II Solidus

JUSTIN II Solidus
MONNAIES 36 (2008)
Prix de départ : 650.00 €
Estimation : 950.00 €
Prix réalisé : 741.00 €
Nombres d'offres : 3
Offre maximum : 950.00 €
Type : Solidus 
Date 571-572 
Nom de l'atelier/ville : Carthage 
Métal : or 
Titre en millième : 1000  ‰
Diamètre : 21,5  mm
Axe des coins : 6  h.
Poids : 4,43  g.
Degré de rareté : R2 
Officine : 2e 
Emission : 2e 
Commentaires sur l'état de conservation : Exemplaire sur un flan large, ovale et irrégulier de qualité exceptionnelle pour ce type monétaire. Portrait fantastique. Revers de toute beauté 
N° dans les ouvrages de référence :  -  -  -  -  - 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : D N IVSTI-NVS P P AV .
Description avers : Buste de Justin II, casqué, diadémé et cuirassé de face, tenant de la main droite un globe nicéphore et de la main gauche un bouclier orné d'un cavalier galopant à droite (N1’a) ; diadème perlé ; la cuirasse est ornée de trois points .
Traduction avers : “Dominus Noster Iustinius Perpetuus Augustus”, (Notre seigneur Justin perpétuel auguste) .
Titulature revers : VICTORI-A AVGGGZ -|-// CONOB .
Description revers : Constantinople assise de face, la tête tournée à droite, tenant un sceptre long de la main droite et un globe crucigère de la main gauche .
Traduction revers : “Victoria Augustorum”, (La Victoire des augustes) .
Casque avec plumet. Diadème perlé. Cuirasse ornée de trois clous et épaulière lisse. Pendilia aux extrémités bouletées. Bouclier orné d’un cavalier galopant à droite, terrassant un ennemi (stylisé). L’atelier de Carthage se caractérise par trois points sur la cuirasse de Justin. Exemplaire de l’indiction 7 correspondant à 571/572 d’après W. Hahn ou ou l’an 9 de règne soit 572/573 d’après D. Sear
Précédemment ce type de solidus était donné à l’atelier de Constantinople sans distinction dans les ouvrages ou catalogues anciens. L’idée de l’attribution à Carthage de ce type de solidi avait été d’abord rejeté par P. Grierson dans le Numismatic Chronicle 1953, p. 147. Dans le catalogue du Dumbarton Oaks Collection, op. cit., p. 252, note 190a, il explique les raisons de son changement d’attitude par la découverte de plusieurs exemplaires trouvés en Afrique du Nord. P. Grierson distingue quatre manières d’identifier les solidi provenant de l’atelier africain dont les A dont le jambage transversal est inversé et tout particulièrement que la poitrine de l’empereur est ornée de trois globules caractéristiques. Quant à W. Hahn, il a isolé deux types différents en fonction de la césure particulière du droit au niveau de IVST de IVSTINVS utilisée pour les trois premières indictions (A, B et G = 565/566, 566/567 et 567/568) et la cinquième indiction (MIBE 18a) et le deuxième type sans césure à IVSTI de IVSTINVS qui débute lors de la quatrième indiction (568/569) et devient la norme à partir de la sixième à la dixième indiction (570/571 - 575/576) et pour la treizième indiction (578/579) (MIBE 18b) tandis que la onzième indiction est du premier type. Nous ne connaissons pas de solidus pour la douzième indiction (IB) et un solidus de la cinquième indiction du deuxième type (MIBE 18b) reste à retrouver. Nous pourrions avoir un comput basé sur les années de règne pour Justin II plutôt que sur l’indiction.

JUSTIN II

(15/11/565-5/10/578)

Justin II, neveu de Justinien Ier, épousa Sophie, la nièce de Théodora, en 548. Ils furent couronnés le 20 novembre 565. Justin privé de raison, c'est en fait Sophie qui gouverna avec l'aide de Narsès, général en chef en Italie, qu'elle finit par disgracier. Il ne sut pas faire face aux problèmes et aux invasions des Lombards en Italie, des Wisigoths en Espagne, des Sassanides en Orient. Fou, Justin se vit associer Tibère comme césar à partir de 574, et, pendant les quatre dernières années, c'est lui qui régna de fait. Tibère II fut associé comme auguste en septembre 578. Justin mourut le 5 octobre.