Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Boutiques monnaies billets de cgb.fr
En stock
Recherche avancée

bby_407578 - HÉRACLIUS et HÉRACLIUS CONSTANTIN Follis

HÉRACLIUS et HÉRACLIUS CONSTANTIN Follis
Prix : 135.00 €
Quantité
Ajouter au panier
Ajouter au panier
Type : Follis 
Date c. 635 
Nom de l'atelier/ville : Sicile 
Métal : bronze 
Diamètre : 28,5  mm
Axe des coins : 6  h.
Poids : 9,46  g.
Degré de rareté : R1 
Commentaires sur l'état de conservation : Exemplaire sur un flan irrégulier bien centré des deux côtés à l’usure importante, complètement identifiable. Patine marron 
N° dans les ouvrages de référence :  -  -  -  -  - 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : Anépigraphe .
Description avers : Contremarque ronde avec le buste de face d’Héraclius et d’Heraclius Constantin de face, couronnés, drapés et cuirasses de face .
Titulature revers : SCLs en contremarque ronde .
Description revers : Contremarqué sur un follis .
Poids très léger. Contremarqué sur un follis l’atelier de Constantinople de la quatrième officine pour Héraclius et Héraclius Constantin
Les surfrappes de cette série sont appliquées soigneusement (probablement à l’aide de pinces) sur des folles anonymes des règnes précédents : à l’avers la contremarque s’applique sur la tête de l’ancien empereur, au revers elle efface l’exergue l’ancienne marque d’atelier. Cette série est probablement introduite en Sicile lors de la reconquête de l’île en 635. D. Sear dans son ouvrage a répertorié cinquante neuf exemplaires contremarqués des grandes collections (BMC. DO. et BN.) : neuf exemplaires sont contremarqués sur des folles d’Anastase, vingt-six sur des folles de Justin Ier, un sur un follis de Justin Ier et Justinien Ier et 23 exemplaires sur des folles de Justinien Ier.

HÉRACLIUS et HÉRACLIUS CONSTANTIN

(22/01/613-4/07/638)

Héraclius était préfet d'Afrique depuis le règne de Maurice Tibère. Avec son fils, nommé aussi Héraclius, il se révolta contre la tyrannie de Phocas. La sédition éclata à l'été 608 et rapidement les Héracliides contrôlèrent Carthage et Alexandrie ainsi que Chypre. Le 4 octobre 610, Héraclius débarqua à Constantinople, renversa Phocas et le fit mettre à mort. Le règne d'Héraclius commençait mal. Les Sassanides occupaient l'Asie Mineure et en particulier Jérusalem. A partir de 622, Héraclius reprit l'offensive et Jérusalem redevint chrétienne en 628. Héraclius récupéra la vraie croix, symbole du nouveau type de solidus. Il épousa Martine, sa nièce, en secondes noces. Elle fut la mère d'Héraclonas, né en 626, créé césar en 630, associé au trône en 638. Après la mort d'Héraclius, le 11 janvier 641, Héraclius Constantin disparut à son tour le 20 avril 641. C'est le fils de Martine, Héraclonas, qui monta sur le trône. Dès le mois de septembre, Héraclonas fut obligé de couronner son neveu Constans comme co-empereur. Il fut déposé en octobre, mutilé et exilé avec sa mère à Rhodes.