Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

bpv_158434 - HADRIEN Tétradrachme syro-phénicien

HADRIEN Tétradrachme syro-phénicien
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 480.00 €
Type : Tétradrachme syro-phénicien 
Date: 134 
Nom de l'atelier/ville : Mopsus, Cilicie 
Métal : argent 
Diamètre : 29  mm
Axe des coins : 5  h.
Poids : 12,78  g.
Degré de rareté : R2 
Commentaires sur l'état de conservation : Ce type étant de haut relief, l’usure se voit nettement sur les points les plus hauts, tempe et poitrail de l’aigle 
Référence ouvrage: Prieur 724 (6 ex) 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Description avers : Buste lauré et drapé d’Hadrien à droite, vu de trois-quarts de face (A*01), dans le champ PP en lettres grecques .
Légende avers : AUT KAI QE TRA PAR UI QE NER UI TR DRIANOS SE/ P P .
Traduction avers : (L’empereur césar fils du divin Trajan le parthique petit-fils du divin Nerva Hadrien auguste) .
Description revers : Aigle de face, ailes déployées, tête à droite, sur une ligne de terre, un autel tripode et tricorne entre les pattes .
Légende revers : ADRI MOYEATwN POLEwS .
Traduction revers : (A la ville de Mopsos d’Hadrien) .
La datation de ce type, qui n’a pas été tentée dans le Prieur, est difficile, surtout en partant d’observations des frappes de l’atelier de Rome.
En effet, la légende du droit, dynastique et donnant la filiation officielle de l’empereur, n’est plus utilisée à Rome après 119 AD. Sa position était alors probablement considérée comme suffisamment assise pour qu’il ne soit pas nécessaire de la justifier. Par ailleurs, nous trouvons un PP dans le champ, Pater Patriae, Père de la Patrie, titre qui n’apparaît qu’en 128, date à laquelle Sabine devient augusta, titre qu’elle porte sur les deux autres types de l’émission, où elle est présente au revers. La titulature dynastique n’indique donc en rien le début du règne, le portrait est d’ailleurs mur et au moins de 128 AD.
Nous préférons prendre la date de 134, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, les frappes qui se terminent à Aigeai, cette année-là ont dû susciter des jalousies municipales et on peut penser que, lors de son retour à Rome, l’Empereur passa par la ville avant de visiter Seleucie du Calycadnum, qui va frapper elle aussi des espèces d’argent.
Ensuite, une datation tardive nous semble nécessaire car les frappes reprennent sous Antonin le Pieux, avec la légende de revers de notre pièce, dédiée à Hadrien, et le même style d’aigle au revers, voire le même graveur. Les deux frappes, Antonin le Pieux en 138 et celle d’Hadrien ne peuvent être très éloignées.
Dernier détail, ces monnaies sont excessivement rares et n’ont aucune justification économique, elles sont purement commémoratives. Quoi de mieux que de commémorer le passage de l’Empereur, et ce, donc en 134 AD ?
On ignore tout de la signification, pour la ville et en général de l’objet représenté entre les pattes de l’aigle et que nous décrivons ambitieusement comme un autel tripode et tricorne mais qui pourrait aussi être un bétyle enchâssé ou une divinité comme Bes. Il existe à Byblos, sous Caracalla et Macrin, un autel qui ressemble à celui-ci mais aucun lien logique entre les deux.
Dans la base TSP maintenue par Michel Prieur, neuf exemplaires sont maintenant répertoriés, dont deux en musées, British Museum et Paris, Fonds Général. Notre exemplaire est le 0724_005.

HADRIEN

(11/08/117-10/07/138) Publius Ælius Hadrianus

Hadrien est né en 76 à Italica. Pupille de Trajan, il épousa en 100 la petite-nièce de l'empereur, Sabine, et fit carrière dans l'état-major de l'empereur, en particulier lors de la campagne dacique. En 117, il succéda à Trajan, et voyagea pendant vingt ans, visitant l'ensemble de l'Empire, le seul empereur à l'avoir fait. En 122, Hadrien se rendit en Espagne. Sans enfant, il choisit d'abord Aélius pour lui succéder en 136, mais ce dernier mourut le 1er janvier 138. Hadrien adopta alors Antonin le 25 février et choisit lui-même Marc Aurèle et Lucius Vérus comme héritiers d'Antonin. Il décéda le 10 juillet 138.