Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v30_1556 - ÉTHIOPIE - HAILÉ SÉLASSIÉ Médaille de couronnement par Lavrillier, BRONZE 1930 Paris FDC

ÉTHIOPIE - HAILÉ SÉLASSIÉ Médaille de couronnement par Lavrillier, BRONZE 1930 Paris FDC
MONNAIES 30 (2007)
Prix de départ : 80.00 €
Estimation : 200.00 €
Prix réalisé : 80.00 €
Nombres d'offres : 1
Offre maximum : 90.00 €
Type : Médaille de couronnement par Lavrillier, BRONZE 
Date: 1930 
Nom de l'atelier/ville : Paris 
Métal : bronze 
Diamètre : 39,85  mm
Axe des coins : 12  h.
Poids : 27,16  g.
Tranche : lisse 
Poinçon : (corne) 1BRONZE 
Degré de rareté : R2 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : Légende amharique .
Description avers : Buste du Négus en tenue de couronnement à gauche, portant une tiare .
Titulature revers : Légende amharique .
Description revers : Trône impérial encadré des eux anges armés, devant le lion emblème de l’Éthiopie .
Le couronnement du Négus Hailé Sélassié eut lieu le 2 novembre 1930. Ces coins ont servi à la frappe d’un talari dont il existe une référence en or (?) à 29,4 grammes et vers 45 grammes dans le Unusual World Coins de Colin Bruce chez Krause. Malheureusement, tant la médaille que les frappes en or sont d’une telle rareté qu’il est bien difficile d’essayer de comprendre ce qui a été frappé, quand, pourquoi, pour qui et où.

ÉTHIOPIE - HAILÉ SÉLASSIÉ

Hailé Sélassié (1892-1975) était régent au nom de l'impératrice Zaouditou depuis 1916. Il devient Négus en 1928 et empereur d'Éthiopie en 1930. Obligé de fuir au moment de l'invasion italienne, il est rétabli par les Anglais en 1941. Dans les années 1960, il règne autoritairement malgré quelques timides efforts de libéralisation et il s'intéresse de plus en plus aux affaires étrangères. En 1962, il met un terme à l'autonomie de l'Érythrée qui devient une province éthiopienne. Il s'ensuit la création d'un mouvement de résistance national, le Front de libération érythréenne (FLE), qui participe au renversement du régime éthiopien, trente ans plus tard, et obtient l'indépendance de l'Érythrée. L'année suivante, en 1963, il joue un rôle de premier plan dans la formation de l'Organisation de l'Unité Africaine (OUA), dont le secrétariat est établi à Addis-Abeba. Cependant, cette décennie marque aussi le début des conflits avec la Somalie autour de la province de l'Ogaden, et avec le Soudan, accusé par l'Éthiopie de soutenir le mouvement des indépendantistes érythréens. Néanmoins, Haïlé Sélassié néglige les problèmes intérieurs de l'Éthiopie : inégalités, sous-développement, famines. Il est renversé en 1974 avant dêtre assassiné l'année suivante dans sa prison.