Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Boutiques monnaies billets de cgb.fr
En stock
Recherche avancée

fjt_300587 - ÉDUCATION : LYCÉES, ÉCOLES MAÎTRES DE PENSION, main SUP

ÉDUCATION : LYCÉES, ÉCOLES MAÎTRES DE PENSION, main SUP
Prix : 48.00 €
Quantité
Ajouter au panier
Ajouter au panier
Type : MAÎTRES DE PENSION, main 
Date : n.d. 
Métal : argent 
Diamètre : 28  mm
Axe des coins : 12  h.
Tranche : lisse 
Poinçon : main ARGENT 
Degré de rareté : R1 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : CONFÉRENCE DES MAÎTRES DE PENSION DE LA BANLIEUE DE PARIS .
Description avers : Dans une couronne de laurier ouverte .
Titulature revers : CONCORDIA VALEMUS .
Description revers : Dans une couronne de laurier ouverte .
Un gros article d’une vingtaine de pages est en ligne “Les pensions et institutions privées secondaires pour garçons dans la région parisienne (1700-1940)” à “http://histoire-education.revues.org/839 . Il éclaire sur la fonction de maître de pension “Les maîtres de pension appartiennent dès lors à deux catégories officielles : les permissionnaires du chantre (dignité du chapitre de Notre-Dame qui a la tutelle des écoles), limités au nombre de vingt ; après une querelle avec l’Université à la fin du xviie siècle, ils obtiennent le droit de tenir pension à condition qu’ils aient obtenu la maîtrise ès arts et qu’ils s’installent exclusivement dans les faubourgs ; et les maîtres agréés par l’Université. Ces derniers, pédagogues répétiteurs membres de la faculté des arts, s’estimant victimes de la concurrence exercée par les permissionnaires du chantre, font appel à l’Université qui fait homologuer, en 1708, un statut aux termes duquel les maîtres de pension répétiteurs qui ont obtenu la maîtrise ès arts doivent, pour s’installer, faire reconnaître leur capacité et leurs mœurs par l’Université et rester soumis à l’inspection du recteur.”
Ce sont des directeurs professeurs.

ÉDUCATION : LYCÉES, ÉCOLES