Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

bby_217562 - CONSTANTIN V et LÉON IV Follis

CONSTANTIN V et LÉON IV Follis
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 75.00 €
Type : Follis 
Date 751-769 
Nom de l'atelier/ville : Syracuse 
Métal : cuivre 
Diamètre : 15  mm
Axe des coins : 6  h.
Poids : 1,88  g.
Commentaires sur l'état de conservation : Exemplaire sur un petit flan quadrangulaire. Beaux portraits. Patine vert olive, légèrement granuleuse 
N° dans les ouvrages de référence :  -  -  -  - 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Description avers : Bustes de Constantin V à gauche et de Léon IV à droite, couronnés et vêtus de la chlamyde, tenant chacun de la main droite l'akakia ; au milieu, une croisette .
Légende avers : [K - L/E/w/n] .
Description revers : Grand buste de Léon III couronné, vêtu de la chlamyde, tenant une croix potencée de la main droite .
Légende revers : [L/E/w/n] .
Poids léger. Le droit n’est pas le côté où est représenté Léon III. Sur ces folles, les légendes sont tronquées ou ne sont plus visibles
A contrario de l'or, la représentation de Constantin V et de Léon IV ne permet pas de dater les folles. Sur les monnaies de Constantin V figure souvent au revers le portrait du fondateur de la dynastie Isaurienne, Léon III (720-741).

CONSTANTIN V et LÉON IV

(6/06/751-14/09/775)

Sous le règne de Constantin V, Ravenne tomba entre les mains des Lombards. Du même coup, les Byzantins perdirent une grande part de leur autorité sur la papauté et l'Italie en général. Cette même année, Pépin le Bref devenait roi des Francs et inaugurait une nouvelle dynastie, les Carolingiens. En Orient, Constantin remporta de considérables victoires sur l'islam et célébra un triomphe à Constantinople en 763. Iconoclaste comme son père Léon III, il combattit le pape, les iconodules et les mouvements monastiques grecs qui s'opposaient à sa politique religieuse.

Articles connexes