Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v31_1922 - CHILI - RÉPUBLIQUE Essai de 8 escudos en bronze n.d. Santiago SUP

CHILI - RÉPUBLIQUE Essai de 8 escudos en bronze n.d. Santiago SUP
MONNAIES 31 (2007)
Prix de départ : 500.00 €
Estimation : 850.00 €
Prix réalisé : 608.00 €
Nombres d'offres : 2
Offre maximum : 700.00 €
Type : Essai de 8 escudos en bronze 
Date: (1824) 
Date: n.d. 
Nom de l'atelier/ville : Santiago 
Quantité frappée : --- 
Métal : bronze 
Diamètre : 38,45  mm
Axe des coins : 6  h.
Poids : 22,58  g.
Tranche : lisse 
Degré de rareté : R3 
Commentaires sur l'état de conservation : De petites marques sur les listels notamment à six heures au revers. Exemplaire superbe avec des restes de la couleur rouge d’origine 
Référence ouvrage:  - 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : EL ESTADO D CHILE CONSTIT INDEPENDIENTE .
Description avers : Vue des Andes avec deux volcans ; au-dessus, le soleil ; le tout dans une couronne de laurier .
Traduction avers : (L'État chilien constitutionnel et indépendant) .
Titulature revers : POR LA RAZON, O - LA FUERZA/ S° 8E. I. .
Description revers : Deux drapeaux chiliens entrecroisés posés derrière une colonne surmontée d'une étoile ; le tout entre deux branches de laurier .
Traduction revers : (Par la raison ou la force) .

CHILI - RÉPUBLIQUE

(depuis 1818)

Indépendant depuis 1818, le Chili est placé sous l’autorité de Bernardo O'Higgins. Ce dernier entame des réformes qui provoquent un mécontentement de l'aristocratie et qui l’obligent à abdiquer en 1823. Durant dix ans, le Chili est soumis à une série de réformes qui tentent de donner une organisation au pays. Après une série de victoires des conservateurs, commence une période de stabilité avec la révolution de 1829. Elle est appelée République conservatrice. Grâce à la Constitution de 1833, le ministre Diego Portales devient le principal protagoniste de l’organisation du pays jusqu'en 1861. Après trente ans de gouvernement conservateur, le parti libéral prend le pouvoir. A ce moment-là, la croissance économique s'accroît considérablement grâce à l'exploitation du salpêtre dans la région de Antofagasta. Cette richesse provoque la colère et la jalousie de la Bolivie qui réclame la possession de ce territoire. Malgré la signature de plusieurs traités en 1866 et 1871, les pays ne parviennent pas à se mettre d'accord et le 14 février 1879 le Chili déclare la guerre à la Bolivie qui a signé préalablement un pacte secret avec le Pérou en cas de conflit avec le Chili. C'est le début de la guerre du Pacifique. Elle se termine avec la bataille de Huamachuco le 10 juillet 1883 et la victoire du Chili.

Articles connexes