Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

v42_0026 - CHARLES III LE SIMPLE et monnayage immobilisé à son nom Obole

CHARLES III LE SIMPLE et monnayage immobilisé à son nom Obole
MONNAIES 42 (2010)
Prix de départ : 2 000.00 €
Estimation : 4 000.00 €
Prix réalisé : 3 100.00 €
Nombres d'offres : 2
Offre maximum : 3 260.00 €
Type : Obole 
Date c. 898-920 
Date n.d. 
Nom de l'atelier/ville : Arpajon 
Métal : argent 
Diamètre : 13,5  mm
Axe des coins : 1  h.
Poids : 0,43  g.
Degré de rareté : R3 
Commentaires sur l'état de conservation : Cette obole est frappée sur un flan irrégulier et légèrement voilée. Reliefs plus nets au revers qu’au droit 
N° dans les ouvrages de référence :  -  - 
Avers
Revers
Commentaire
Historique
Titulature avers : + GR[A]TIA DI .
Description avers : Monogramme carolin (KAROLVS) avec S rétrograde .
Traduction avers : (Charles, par la grâce de Dieu) .
Titulature revers : + / CASEI / ....... /CIITA / + .
Description revers : en cinq lignes dans le champ .
Traduction revers : (Cité de Cassel) .
Cet exemplaire, contrairement à celui conservé au Cabinet des médailles de Paris, présente une S rétrograde au niveau du monogramme. Frappé avec le même coin de revers que l’exemplaire vendu dans MONNAIES XXIII, n° 947 (attribuée à 2390 euros dans un état de conservation moindre).

CHARLES III LE SIMPLE et monnayage immobilisé à son nom

(898-923) et Xe siècle

Charles III dit le Simple, fils posthume de Louis le Bègue, naquit le 17 novembre 879. Après la mort de ses frères aînés, Louis III et Carloman, il fut oublié dans la succession. En 888, après la déposition de Charles le Gros, il s'opposa au roi robertien Eudes et fut couronné roi à Reims le 28 janvier 893 par l'archevêque Foulques. Eudes, peu avant son décès (janvier 898), lui donna ses pouvoirs. Ses campagnes en Lorraine furent désastreuses et après avoir été détrôné en 922, il devint le captif d'Herbert de Vermandois. Le 7 décembre 929, il mourut en captivité à Péronne.