Mon panier



Vous n'avez pas d'articles dans votre panier




Continuer mes achats
Valider ma commande
Informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

Archives numismatiques cgb.fr
En stock
Recherche avancée

LC58 - Cahiers Ernest-Babelon 7, Or du Brésil, monnaie et croissance en France au XVIIIe siècle BARRANDON Jean-Noël, MORRISSON Cécile, MORRISSON Christian, LE ROY LADURIE Emmanuel

Cahiers Ernest-Babelon 7, Or du Brésil, monnaie et croissance en France au XVIIIe siècle  BARRANDON Jean-Noël, MORRISSON Cécile, MORRISSON Christian, LE ROY LADURIE Emmanuel
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 27.50 €
Auteur : BARRANDON Jean-Noël, MORRISSON Cécile, MORRISSON Christian, LE ROY LADURIE Emmanuel 
Editeur : CNRS éditions 
Langue : français 
Caractéristiques : Paris 1999, broché, 16,5x23,5, 223 pages dont un résumé de 31 pages en langue anglaise, bibliographie, index, cartes et graphiques. (including a 31 pages summury in english). 
Poids : 422  g.
Commentaire
Article
On sait quel rôle ont joué l'or et l'argent d'Amérique dans la croissance économique de l'Europe depuis la Renaissance. Mais on connaît mal les voies de leur diffusion et leur contribution au développement d'une économie comme celle de la France qui n'en produisait pas.
Or l'analyse par activation protonique des éléments-trace des alliages monétaires permet pour la première fois d'évaluer la part de l'or en provenance du Brésil (environ 30 %) et de la Colombie (environ 8 %) dans le monnayage français. L'économiste et le numismate se sont ici associés au physicien en croisant leus approches (étude des agrégats macroéconomiques, publication de données nouvelles sur le montant des frappes monétaires, résultats des analyses).
Avec l'argent du Nouveau-Monde, l'or du Brésil et de Colombie, qui arrivait en France grâce au commerce excédentaire avec l'Espagne et le Portugal, a permis une augmentation importante de l'offre de monnaie métallique et a accompagné le développement d'une économie où le PIB monétarisé réel a été multiplié par deux environ de 1726 à 1785. Sans la croissance rapide de l'offre de monnaie métallique, l'économie française n'aurait pas connu les performances de ce qu'Emmanuel Le Roy Ladurie appelle ici les "soixante glorieuses" du XVIIIIe siècle (1715-1775).

I. L'évolution des agrégats au XVIIIe siècle
II. Stock d'or et frappe de l'or au XVIIIe siècle
III. Le commerce franco-portugais et les entrées d'or brésilien
IV. Le commerce franco-espagnol et les entrées d'or colombien en France
Conclusion. L'augmentation de la masse monétaire et la croissance de l'économie Française.
Articles connexes